Australie – Sydney – Cairns du 17 mai au 02 juin 2017

Mercredi 17 mai 2017 : Australie 🇦🇺  10eme jour Sydney – Blue Montains
Prise du camping car dans la banlieue de Sydney après métro  et bus… et départ vers les Blue Mountains, arrivés à 17h00 juste à temps pour voir les Trois Sœurs sorte de doigts sortant de forêt, bleue à cause des vapeurs d’eucalyptus !
L’arrivée dans un camping avec notre mobile-home est une première pour nous 4 ! Le gars à l’accueil sympa rigole devant notre pauvre expérience nous indiquant tout ce que l’on doit savoir : code d’entrée dans le site et dans les toilettes/douches, les positions des cuisines et surtout de nos emplacements. Le tout pour 40$ par camion.
Le temps de sortir nos affaires et de les ranger, l’apéro est arrivé avec la plancha pour faire cuire les sorte de paillassons de poulet. Dîner  dans une pièce jaune paille éclairée par des néons car nous avions oublié les chandelles ! La fin de début de soirée, à 21h00 :0) se passe en buvant du « mouette et Chandon » dans le véhicule de Jmg en jouant au tarot, nos voisins s’en souviendront longtemps !
Journée à 140km 

Jeudi 18 mai 2017 : Australie 🇦🇺 11eme jour – Bleu Montains – Tea Gardens
Après une nuit fraîche et le pdj devant nos camping-cars, nous empruntons le sentier vers les Katoomba Falls, bien à sec, observons les 3 sœurs d’un autre point de vue et la forêt d’eucalyptus juste en dessous.

Nous prenons l’option de passer par des routes de montagnes pour rejoindre Tea Gardens en passant par Mellong, Putty, Garland Valley et en revenant par le nord de Newcastle ! 400 km à conduire des bestiaux sur des routes de montagnes est fatigant. En arrivant des panneaux invitent à faire attention à la traversée de Koalas :0) et nous voyons un gros kangourou traversant le carrefour de sauts puissants. Nos places (37$ par van) au camping Hawk Nest, sont juste en face de la plage ! Qu’allons-nous découvrir demain !

375 km total 524km

Vendredi 19 mai 2017 : Australie 🇦🇺 12eme jour – Tea Gardens – Bonny Hills
En bien nous découvrons la pluie et même une fuite pendant la nuit, certainement une fenêtre haute mal fermée. Alors le camping par beau temps ça passe mais avec la pluie … et quand elle s’arrête nous arrivons à faire une belle balade sur une plage merveilleuse en solitaires.
Val se fait voler son sandwich par un kookaburra dans sa main directement. « C’est un oiseau d’Australie. Son dos est de couleur brune mais il a des petites plumes bleues sur ses ailes. Son ventre, par contre est tout blanc. Sa tête est grosse en comparaison de son corps elle est blanche et il a des bandes noires sur les yeux. Son bec est solide et puissant.
Les kookaburras habitent en Australie et ils sont des oiseaux carnivores. Il se nourrit de grenouilles, d’insectes, de lézards, de serpents, de souris et de sauterelles. Il attaque parfois des serpents assez gros. Il lui tape la tête sur des roches pour le tuer ou il s’envole et le laisse tomber sur les rochers. Il peut aussi bien se régaler de sandwiches ou autre nourriture laissée par les campeurs.
Le kookaburra affectionne les forêts d’eucalyptus de la côte de l’Australie mais les fermiers apprécient sa présence car il chasse les serpents alentour de leurs fermes. Le soir ces oiseaux dorment en groupe et c’est pendant ce temps qu’ils renvoient par leur bec tout ce qui n’a pas été digéré dans la journée, soit, les plumes, les os, etc….tout ceci s’accumule en buttes au pied de leurs perchoirs.
Le couple Kookaburra est fidèle pour la vie. Au mois d’août il se met à la recherche d’un nid, un trou dans un arbre, une ancienne termitière ou un nid de l’année précédente.
Après l’accouplement, la mère pond 3-4 oeufs dont l’incubation dure 25 jours. Elle y consacre 50% de son temps puis le mâle et ses filles de l’année précédente prennent la relève. Pendant deux mois, les parents et leurs aides se relaient pour les nourrir.
Même si après 35 jours les petits sont devenus autonomes on continue de les nourrir pendant encore environ 6 semaines. Il a très peu de prédateurs sauf lorsque les petits sont laissés seuls au nid. C’est un oiseau qui est capable de se défendre car il est robuste. La durée de vie du kookaburra est de 15 ans. » Merci au site bestioles.ca ;0)
Essence 70$ TTC 53 litres soit 1,32$ le litre et on l’a vu moins cher après !
Destination finale du jour Port Macquarie, juste au sud dans le camping Hawk Nest à Bonny Hills. Passage par Elisabeth beach et Forster, très belle route mais malheureusement pluvieuse…
Journée à 215 km total 739 km

Samedi 20 mai 2017 : Australie 🇦🇺 13eme jour – Bonny Hills – Ballina
Koala hospital (Lord Street Port Macquerie koalahospital.org.au). Les Koalas vivent en Australie depuis 15 millions d’années, le premier fossile a été retrouvé en 1953. 12 espèces se sont éteintes, les colons blancs ont détruit une grande partie de leur habitat par le défrichement des terres pour l’agriculture, puis le commerce de la fourrure a été responsable de plusieurs millions d’individus. Depuis 1927, sa chasse est interdite, 594.738 Koalas ont été tués en 1 mois dans le Queensland. Depuis l’espèce est protégée mais le développement urbain cause de nouveau la destruction de son habitat naturel.
Son nom vient de l’aborigène signifiant « petite gorgée » car il ne boit de l’eau qu’en cas de grande sécheresse lorsque l’humidité des feuilles d’eucalyptus est inférieur à 65%. Ces principales activités sont dormir et manger les différentes espèces d’eucalyptus, 500 grammes par jour, mais aussi écorces, fleurs et tiges, leur faible taux de nutriment obligé le marsupial à baisser son métabolisme dormant 18 heures par jour pour économiser son énergie.
Les Koalas ont leur propre domaine vital et y sont très fidèles. Leur saison de reproduction s’étend du milieu de l’hiver à la fin de l’été. Les mâles marquent les arbres de leur odeur et beuglent, les femelles émettant un son plus aigu. L’ovulation se produit pendant la copulation, les jeunes femelles peuvent avoir un jeune par an, les plus âgées tous les deux ou trois ans.
Apres 35 jours de gestation le fœtus nu, de la taille d’un haricot rouge, né et fait son chemin jusqu’à la poche, où il s’accroche à une des deux tétines. A 3-5 mois le juvénile consomme de la matière fécale spéciale fournie par la maman appelée « pap » qui immunise son système digestif avec une flore bactérienne spécialisée dans la décomposition des feuilles d’eucalyptus, lui permettant de passer à la nourriture adulte. Les juvéniles deviennent indépendant entre 12 et 18 mois, les femelles la maturité sexuelle vers 2 ans et les mâles entre 2 et 3 ans. C’est un mammifère marsupial.
Historic Roto House : dans le même parc une belle maison à visiter.
53l 70€ 186 + 215 donc un peu plus de 13l/100km

Déjeuner à Coffs Harbour mais malheureusement toute la jeté est fermée, nous trouvons une poissonnerie pour un bon Fish & ships puis faisons un tour sur l’île Muttonbird Island, réserve naturelle et refuge pour les oiseaux.
Camping à Ballina
408km total 1148km

Dimanche 21 mai 2017 : Australie 🇦🇺 14eme jour – Ballina – Suffolk Park
Camping Suffolk Beachfrony Holliday Park (suffolkbeachfront.com.au) à Suffolk Park (Alcon Street) à côté de la plage et entouré de verdure, et encore une fois beaucoup d’oiseaux (perruches, cacatoès, sorte de gros dindons…) qui piaillent tous les matins.
Kayak (capebyronkayaks.com – 79$ pp) pour 3 heures de sortie, incluant la préparation, le passage des vagues aller et le surf ou la baignade sur les mêmes au retour). Plusieurs dauphins entr’aperçus et des tortues vertes ou « long neck ». On en revient heureux et fatigués, le beau temps ayant contribué à cette belle expérience.
27km 1175km

Lundi 22 mai 2017 : Australie 🇦🇺 15eme jour – Suffolk Park
Nous restons sur place nous ne bougeons pas afin d’avoir le temps de préparer Fraser Island. Grande promenade sur la plage, immense. Un fleuve déverse ses eaux colorées rouge par des tea-tree (Kanuka), et non pas un théier, mais je n’ai pas réussi à savoir lequel était-ce !
Dommage de ne pas avoir préparé une possible plongée à Bayron Bay car le site de Julian Rock est classé dans les 10 meilleurs sites d’Australie du fait du mélange des eaux chaudes du nord et de celles gorgées de plancton venant du sud, favorisant une faune et flore riche, dauphins, tortues, requins, mantas… Une prochaine fois peut être !

Mardi 23 mai 2017 : Australie 🇦🇺 16eme jour – Suffolk Park – Raimbow Beach
491km 1666km
Départ tôt pour une très longue étape en passant par Noosa Head très mignonne et très chic station balnéaire que nous traversons seulement n’arrivant pas à trouver de la place pour nos camions.
Dodo à Raimbow Beach chez Debbie’s Place (rainbowbeachaccomodation.com.au) un très bel appartement d’une dame hautement sympathique. (558$ pour les 4 nuits avec une répartition plus faible les nuits pendant lesquelles Val reste seule).
4×4 loué chez Adventure 4wd (adventurecentre.com.au) pas très loin. (847$ pour 3 jours au total dont 585 pour le véhicule, 75 pour l’assurance supplémentaire, 120 de barge aller/retour et le reste pour le permis de camper pour nous trois et la voiture). Quelques explications plus tard sur les choses autorisées et interdites sur place et nous voici repartis avec un splendide bolide Toyota Land  Cruiser.

Mercredi 24 mai 2017 : Australie 🇦🇺 17ème jour – Fraser Island
07h30 nous laissons Val chez Debbie et prenons notre 4×4 pour Fraser Island passer deux nuits en camping sans le car cette fois ! Inskip Point point le plus au nord de cette lande sableuse dans laquelle se prolonge Fraser Island, et surtout départ des barges. Pendant la traversée nous observons quelques dauphins au loin.
Vingt minutes plus tard nous voici sur le sable, première difficulté, ne pas s’ensabler ! Le sol est détrempé facilitant l’adhérence, les 4 roues motrice font le reste… ça y est nous avons embarqué. 08h15, c’est parti avec deux 4×4 et deux camions de tour à bord. Pendant la traversée quelques dauphins nous accompagnent brièvement. 08h25 arrivée sur l’île !
La première piste vient d’être refaite et est donc en bon état. Nous arrivons sur la plage 30 minutes plus tard sans encombre, 80 km/h maxi sur le sable de plus en plus dur au fur et à mesure que la mer descend (09h00/16h30), sauf quelques endroits où la vitesse est limitée à 40km/h et d’autres servant de piste d’atterrissage ! Les creeks d’eau douce permettent de belle gerbes photogéniques ! En plus des campings et des hôtels plusieurs maisons sont à louer sur le bord de mer.
Le but de la journée Champagne Pools à l’extrême nord de la plage à 95km. Nous traçons directement premier arrêt Elo Creek au km 60,5. Fleuve d’eau douce, claire et fraîche, avec un courant suffisant pour nous entraîner doucement.
Deuxième Maheno Shipwreck. Paquebot commandé par les New-zélandais pour traverser le canal de Tasmanie et relier l’Australie. Après 30 ans de bons services, il fut vendu aux Japonais et en 1935 il s’échoua sur la plage suite à une avarie moteur. En 1936 il fut définitivement abandonné. Il a servi de cible pour des essais de bombardements australiens et anglais pendant la deuxième guerre mondiale, ce qui explique aussi son état actuel !
Les Pinacles au km 66,5 sont constitués de collines érodées offrant des couleurs allant du blanc au orange en passant par tous les jaunes intermédiaires, malheureusement le contre jour rend les photos très sombres.
Et enfin Indian Head et plus loin Champagne Pools, bassins naturels en bord de mer emprisonnant des poissons, l’écume des vagues faisant penser aux bulles du fameux breuvage !
Retour par la plage pour le camping à Dundubara où un varan d’un mètre nous accueille. Emplacement trouvé, tentes montées, nous repartons voir les couleurs du coucher de soleil sur la plage. Il est 16h30 et mer sera haute dans deux heures, interdiction de rouler !
18h00 il fait noir, le temps des douches puis repas, avec des huîtres quand même, puis dodo :0))
19h30 fin du repas
Hier 121km sur Fraser

Jeudi 25 mai 2017 : Australie 🇦🇺 18ème jour – Fraser Island
Réveil à 06h30 très peu courbaturé, la nuit fut assez bonne. Notre excellente préparation de cette expédition nous oblige, faute de bouilloire, à demander de l’eau chaude à nos voisins pour pouvoir prendre cafés et thé tièdes :0)
Grande ballade sur la mer de sable de Wungul Sandblow, immensité recouverte de sable ocre, noir ou blanc suivant les endroits.
Une cinquantaine de km plus loin nouvelle promenade vers le lac Wabby, chemin d’accès depuis la plage par un sentier sablonneux et arrivée par une mer de sable comblant doucement ce beau lac aux tons verts. Baignade et retour.
Prochaine étape le lac McKenzie que nous apercevrons seulement voulant tirer direct vers Kingfisher Bay pour nous apercevoir qu’il y a seulement l’arrivée des ferrys depuis River  Head sur le continent, et un resort Mercure et quelques magasins incluant de l’essence mais aussi un général Store vendant de la bière fraîche … humm vivement l’apéro :0)
Retour direct vers le camping de Central Station, perdu au milieu des arbres immenses, plus sauvage que celui d’hier soir.
17h45 on est à l’apéro dans le halo blafard de la led d’une lampe frontale, vive l’éclairage d’ambiance !
100km dont la plus grande partie de pistes.

Vendredi 26 mai 2017 : Australie 🇦🇺 19ème jour – Fraser Island
Réveillés avant le réveil à 06h20 par les cris des oiseaux et le bruit de leurs vols aussi !
H Ne l’ayant pas fait hier nous devons remonter au nord vers le lac McKenzie à 9km de piste sablonneuse. Presque personne à 09h00 du matin, son sable blanc et son eau cristalline sont à nous. Merveilleux paysage que nous quittons après une baignade les groupes commençant à arriver.
Plus au sud le lac Birrabeen assez similaire à son voisin mais avec seulement quatre personnes sur ses rives. Petite séance de bronzage et promenade à la découverte de la flore. Des fleurs roses avec un suc collant au bout de ses fleurs pour attraper les insectes et s’en repaître.
Toujours vers le sud le lac Boomanjin. Sable ocre et eau rouge, colorée par le tea-tree, donnent des nuances allant de l’orange au rouge carmin.
Encore au sud nous prenons la direction de Dilli Village sur la plage afin de reprendre la direction du point d’embarquement pour repartir sur le continent.
Voila les 3 jours sont très vite passés. Les sentiers sablonneux, les paysages fantastiques et le plaisir de conduite font nous faire regretter notre départ. Pas de difficultés de conduite sur les sentiers ou la plage, les campings sont très bien équipés.
330 km au total pour 82 litres soit 25 litres au 100 km

Samedi 27 mai 2017 : Australie 🇦🇺 20ème jour – Raimbow Beach – Clair View
Grosse étape aujourd’hui pour rejoindre Clair View 724km total 2390km plus Fraser. Il nous restera plus que 275km pour rejoindre demain Airlie Beach point de départ pour la croisière dans les Whitsundays par Whitsunday Sailing Aventure sur leur voilier Kiana de 16m

Dimanche 28 mai 2017 : Australie 🇦🇺 21ème jour – Clair View – Airlie Beach
Fin de l’étape. Prise des consignes à la compagnie puis shopping l’après midi.
297 km 2688km au total

Lundi 29 mai 2017 : Australie 🇦🇺 22ème jour – croisière Kiana 
Rdv à 08h00 à la marina pour le briefing et départ sur le Kiana. Riana, Adan, dive instructor et le captain Brent.
L’archipel des Whitesundays est composé de 74 îles dont certaines archi connues comme Heart ou celles que nous ferrons après.
Nous passons entre deux îles direction Whitsunday Beach une des plus belles d’Australie. L’approche en bateau est compliqué, ils ont donc prévu de débarquer tous les touristes dans la baie précédente, un chemin en bois permet d’accéder à deux points de vue dominant la splendide baie aux dégradés verts en fonction de la profondeur de l’eau. Le sable blanc intense lavé et poncé depuis des années, permet en reflétant la lumière d’obtenir les différents tons de verts observés plus tôt !
Un grand nombre de raies ont élu domicile dans le coin. Outre les oiseaux marins, nous observons des milliers de crabes, sorte d’araignées, bleus essayant de s’enfuir ou de s’ensabler à notre arrivée !
Retour au bateau, observation d’un splendide coucher de soleil, merveilleux embrassant le ciel et les nuages, dîner et à 20h00 tout le monde est couché ! Demain réveille à 06h00 pdj 06h30 et 07h00 la première plongée.

Mardi 30 mai 2017 : Australie 🇦🇺 23ème jour – croisière Kiana
Réveil officiel à 06h00 et même un peu avant quand l’équipage a commencé à bouger, allumer le spot du pont et mettre le moteur en marche ! Seule consolation il fait encore nuit nous verrons donc un lever de soleil après le splendide coucher d’hier soir ! Ouais il ne valait pas le coucher !
Première plongée décevante même pas 3 mètres de visibilité maxi 14,4m pour 33 minutes avec une eau à 23 degrés. Les plus belles pièces ont été 4 gros ??? de 50cm de diamètre vue à la surface !
Puis 3 heures de route dans une houle importante avec quelques creux de 1,5 à 2 mètres rendant la traversée jusqu’à la grande Barrière de Corail, 60km plus loin, un peu aléatoire question rendu de déjeuner !
La deuxième plongée, entre les grosses patates coralliennes dans des passes avec un fort courant, n’est pas à la hauteur de nos espérances. Les récifs sont abîmés, peut être à cause du dernier cyclone Debbie en début d’année, et à part quelques grosses pièces, des poisson-clowns… quelques coraux, mais les couleurs ne sont pas au rdv par manque de soleil !
Un Giant Trevally et deux très beaux -BumpHead Parrotfish !
Nous sommes le seul bateau à dormir sur le récif donc personnes autour de nous à 60km à la ronde :0) aux premières loges pour coucher de soleil, pas aussi énormissime qu’hier soir, et demain matin son lever !

Mercredi 31 mai 2017 : Australie 🇦🇺 24ème jour – croisière Kiana – Airlie Beach – Bowen
Dernière plongée avec une visibilité très mauvaise, avec beaucoup d’algues vertes en suspension, mais quand même quelques belles pièces dont une silhouette de requin furtivement observée.
09h00 départ pour 3 heures de retour une partie à la voile avec des creux de 2 à 3 mètres et quelques belles rincées d’eau de mer !
Déjeuner vers l’île Cook en face d’un resort fermé pour une année suite aux dommages causés par le cyclone Debby de février 2017 !
Puis de nouveau 3 heures de navigation pour retourner au port par 35/40km/h de vent pour 7/8 de vitesse.
Équipage très sympa, nourriture bonne et variée mais en trop grande quantité donc trop de gâchis, voilier agréable à habiter, notre cabine étant aérée par un vasistas, nous n’avons pas eu besoin de la climatisation et de son bruit d’avion. Par contre, nous sommes tous les 4 d’accord pour dire que nous sommes déçus par la Grande Barrière Corail et donc par les plongées et les snorkling effectués ! Mais quand même le fait d’avoir dormis en pleine mer sur la barrière restera dans nos mémoires.
Dodo à Bowen 87km total 2775.

Jeudi 01 juin 2017 : Australie 🇦🇺 25ème jour Bowen – Mission Bay
Dernier jour avec Jmg qui décident de partir vers Port Douglas alors que nous nous arrêterons à Mission Bay.
Afin de finaliser nos valises avant de rendre notre véhicule et de dormir dans un vrai lit, nous nous arrêtons chez Driftwood Bed & Breakfast chambre à 145$ chez des gens charmants. Petite ballade sur la plage et dîner tôt !
487km total 3264km

Vendredi 02 juin 2017 : Australie 🇦🇺 26ème jour Mission Bay – Cairns
Petite ballade dans la forêt à la recherche de Casoar que nous ne trouverons pas mais par contre environnement sympa.

« Le Casoar à casque est un très grand oiseau d’environ 1,50 à 1,80 m, pesant jusqu’à 75 kg, au plumage ressemblant à une chevelure noire et rêche, avec un casque vert brun qui surplombe la tête, un cou et une face bleue, une nuque verte avec deux caroncules rouges pendant sous le cou. Ses pattes sont grosses et puissantes, terminées par trois doigts : le doigt intérieur porte une griffe de 12 cm de long. Il est capable de sauter pour blesser son adversaire avec. Mâle et femelle ont le même plumage mais la femelle est plus grande avec un casque plus haut et des parties dénudées plus colorées. Les jeunes ont un plumage brun avec les parties dénudées plus pâles que les adultes.
C’est un animal solitaire avec une femelle dominante : c’est elle qui choisit le mâle avec lequel elle s’accouplera. Le mâle construit un nid sur le sol dans lequel la femelle pond 4 œufs. Alors que la femelle s’en ira aussitôt après, éventuellement pour s’accoupler avec un autre mâle qu’elle choisira, le mâle va couver les œufs et élever les petits pendant une année au moins. Il est très dangereux à ce moment-là. Espèce menacée d’extinction. »

Finalisation du trajet vers Cairns rendu du camion et ballade dans la ville plutôt sympathique. Les bord de mer n’étant pas très sûrs il y a une grande piscine publique avec une mini-plage de sable totalement gratuite sur le front de mer. Celui-ci est aménagé avec des espaces de jeux, sports, wc et surtout des planchas à gaz autour desquelles m les australiens se rejoignent pique-niquer !

Dodo à l’hôtel Ibis complètement différents des autres car incluant une grande chambre avec une kitchenette.

135 km total 3399 km parcourus avec notre camping car !

Samedi 03 juin 2017 : Australie 🇦🇺 27ème jour Cairns – Adélaïde 

Nous prenons encore la compagnie Tiger Air pour retourner vers Adélaïde afin de faire la Great Ocean Road.

Catégories : Australie | Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :