Cambodge : Souvenirs !

Pendant le confinement, j’ai posté sur Facebook quelques soirs un souvenir rapporté de nos différents voyages !
Le Cambodge ! Notre aventure dans ce pays a commencé par la plage ! Ce pays a un tout petit accès sur le Golf de Thaïlande qui est bien entendu occupé par l’industrie comme à Sihanoukville, mais avec quelques îles intéressantes comme Koh Rong où nous avons passé une semaine reposante et fantastique. Plage de sable blanc, eau turquoise, bungalows…

Puis Phnom Penh, sa douceur de vivre, ses restaurants associatifs pour l’enseignement des jeunes marginalisés, et son Palais Royal magnifique aux salles pleines comme un œuf.

Mais on ne peut pas non plus oublier l’histoire de ce pays et du génocide opéré par les Khmers Rouges quand on visite le S21, Tuol Sleng, musée du crime génocidaire, le poil se hérisse sur les bras et les frissons nous parcourent le dos, l’horreur ! Cette période a d’ailleurs poussé les Cambodgiens à se nourrir de tout ce qui est comestible, comme les rats, blattes, scorpions, araignées… spécialités du village de Skun et de son marché… Nous n’avons pas goutté vous vous en doutez !
Plus au nord Siem Reap et les temples d’Angkor aux immenses visages sculptés. Angkor Thom, le Bayon, Le Baphuon, Angkor Wat, reproduit sur le drapeau national, et magique au lever du soleil… puis Ta Prohm très connu pour ses arbres enserrant les pierres…
Ayant du temps nous avons pu heureusement sortir des sentiers battus par les hordes de touristes en bus, et visiter des temples beaucoup plus éloignés comme Banteay Srei, la citadelle des femmes, Banteay Samrè, ou Prasat Kra Chap et Maela, immense site pas encore reconstruit où nous étions tous seuls à jouer les Indiana Jones dans cet immense Lego de pierres attendant que des fonds permettent de les remettre en place.
La ville aussi de Siem Reap que nous avons comparé à Chiang Mai en Thaïlande, cosmopolite, avec un certain art de vivre décontracté et bien sympathique.
Plus loin vers le lac Tonlé Sap, le bambou train, expérience très drôle nous avons été beaucoup secoués par des rails distendues, disjointes et tordues sur une plateforme en bois avec un moteur de tondeuse à gazon à l’arrière qui nous propulse à facile 30km/h pendant 7 km… Pas d’autre but que de participer à une expérience unique sur des rails mis en place par les français pour relier les deux villes.
Quel beau pays, j’y retournerais avec un plaisir renouvelé !
Catégories : Cambodge | Poster un commentaire

Navigation des articles

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :