Louisiane – Nouvelle Orléans – du 06 au 09/01/2020

Lundi 06/01/2020 : Lyon – Londres – Nouvelle Orléans : 1er jour 

Le parking P5+ nous offre la possibilité de nous garer dans un box situé à côté de l’arrêt de la navette (Berlin). La porte s’ouvre, nous stationnons la voiture sur les bandes blanches au sol, sortir les bagages, frein, verrouillage puis fermer la porte à l’aide du flash code adéquat. La navette nous attend … l’essai est concluant, à reproduire certainement en fonction aussi du retour.

Première expérience avec British Airways, à l’enregistrement l’agent de manière désagréable veut absolument faire mettre la valise cabine de Val en soute, le vol étant complet, ce que nous refusons et il n’apprécie pas la chose nous disant qu’elle sera prise à l’embarquement… il n’en a même pas été question !

Départ à l’heure dans un A320, peu de place, peu de service à bord, boissons payantes, personnel standard… rien de plus. Après une heure de vol nous quittons la France pour survoler la manche, puis rapidement les cotes de l’Angleterre. 13h25 survol de Londres en approche vers Heathrow ! 13h30 atterrissage
Nous avons 1h30 pour le transfert juste ce qu’il faut j’arrive le dernier à la porte C56 … pour un contrôle aléatoire de la part du gouvernement Us.  Je me vois déjà avec le gant en latex dans mon anatomie mais non juste la petite brosse à la recherche de traces de poudre ou autres substances illicites… pas agréable du tout les agents !

Nous sommes au rang 11 juste après la Classe Affaire. Les Premium sont très biens avec un verre d’accueil, des écouteurs dignes de ce nom, et un petit menu nous annonçant le programme du vol ! Reste à connaître les films… c’est un B787 sans occultant aux hublots mais ceux ci sont polarisants permettant d’atténuer la lumière progressivement jusqu’au noir complet, j’adorerais mettre ce système aux fenêtres de notre appartement ! Heuuu je reviens sur les films … c’est vraiment anglais ou de temps en temps une autre langue et sans sous-titre !
Départ à l’heure !
14h45 : Apéro, eau, jus de tomate et vin blanc « du Tchardonnnayyyy or Sauvignnnannn » 😁
Au début je commence à regarder Anna de Besson mais qu’en anglais c’est difficile alors je regarde les films en français et choisis Ad Astra mais le doublage est absolument pourri on a l’impression que les voix étaient dans une pièce devant l’écran…
16h45 le repas bœuf poulet ou végétarien avec encore du vin
22h45 une bonne pizza fromage avec un brownie histoire de finir bien le vol
00h14 atterrissage… plutôt appontage d’ailleurs car les pilotes de BA ont dut être formés à l’aéronavale, la douceur de leur atterrissage s’en ressentant.
On attends un peu les bagages puis passage de l’immigration avec contrôle des passeports, prise d’empreintes et photos… encore une fois mon passeport est récupéré par un agent et j’attends, avec Val qui me suit, une vérification supplémentaire. Quand l’agent revient je lui demande ce qu’il y a avec mon passeport, il me réponds « avez vous été arrêté » ben … non « motif du voyage » vacances « combien de temps » 15 jours ! Il me rend le passeport et nous partons ! Je n’aurais pas plus d’information… Nous nous apercevrons quelques jours plus tard que la date du tampon apposé sur mon passeport était restée en 2019…
Taxi à la sortie 36$ (40 avec le pourboire) pour nous accompagner jusqu’à Marigny notre quartier pour quelques jours.

Après avoir essayé le code sur toutes les portes nous trouvons enfin la bonne entrée… le studio loué est au rdc sur rue dans un ancien garage à la porte à l’isolation phonique et énergétique absente… pas de rideaux côté coin cuisine, c’est plein jour avec la lumière extérieure.
Nous partons déambuler dans les rues à la recherche d’un restaurant et nous trouvons un supermarché pour acheter salades, bières, vin et sushis que nous ingurgitons dans notre appartement avant de nous écrouler à 22h00
La nuit a été agitée mais réparatrice. Le réveil a 06h00 nous laisse le temps de nous préparer, boire un café et regarder la réponse à mon mail d’hier soir pour changer d’appartement, normalement nous en aurons un autre dans les étages qui sera plus calme je l’espère.

Mardi 07/01/2020 : Nouvelle Orléans : 2em jour 

08h45 dehors …

Le quartier de Marigny en block de petites maisons en bois plus choupinettes les unes que le autres. Nous tournons dans Esplanade Av et ses grosses maisons

Puis Decatur Street rue hyper commerçante avec restau, marché, pubs, machines à sous… mais tout est fermé, qui nous amène directement au Vieux Quartier Français. Et le Mississippi, aux berges très industrialisées

Un café et des beignets au THE Café du Monde, depuis 1862 et sa devanture rayée verte et blanche, et devant notre premier Brass Band nous sommes bien dans l’ambiance !

Puis le Musée de l’état de la Louisiane 10$ pp the Cabildo, ancien Hôtel de ville, avant d’accueillir la Cour suprême de 1853 à 1911, a été aujourd’hui transformé en musée. Érigé à la fin du XVIIIe siècle par le gouvernement espagnol, les trois édifices suivants témoignent de la colonisation française et espagnole de la Louisiane avant que Bonaparte ne vende le territoire aux Etats-Unis en 1803, lieu où fut signé le traité d’achat de la Louisiane. Il faut aimer les Bonapartieuseries mais l’édifice est plaisant à visiter.

Entre les deux la cathédrale Saint Louis, la première église catholique d’Amérique du Nord élevée par Paul VI au titre de cathédrale. Sans plus !

Presbytère 7$pp, le pendant du Cabildo au rdc une rétrospective de la catastrophe de Katrina assez terriblement bien faite. Le 1er est consacré à Mardi Gras et aux traditions carnavalesques, costumes somptueux, documents, photos…

Le musée de la Pharmacie créée par Louis J Dufilho en 1823, premier pharmacien patenté d’Amérique en 1816, installé dans une maison typique du Vieux Carré. On y retrouve sur deux étages nombre de médecines d’apothicaires ainsi que des prescriptions et outils centenaires datant d’avant la guerre civile. Près de l’entrée se trouve le siphon à eau de seltz de 1855, en marbre italien noir et rose, qui date d’avant la réfrigération électrique c’est la glace pilée et le gros sel qui était alors utilisés pour refroidir l’eau minérale qui sortait des robinets en cuivre.

On déjeune au Napoléon House pour goutter mon premier Jambalaya, riz épicé avec poulet et saucisses, très bon et un splendide pudding en dessert. Petit passage par Bourbon Street pour prendre la température musicale… il nous faudra des bouchons d’oreilles… et nous baladons le nez le l’air en direction de notre appartement pour en changer, en passant aussi par le visitor center où Lucien 72 ans ancien lyonnais immigré avec sa famille à 16 ans nous accueille, avec un discourt très tendancieux, pro Trump… difficile à entendre !

Nous avons décidé de quitter notre garage pourtant bien agréable mais très bruyant pour un autre appartement très grand avec 3 chambres et deux salles de bain, tout en long au deuxième étage de la petite maison vue ce matin à côté de la piscine… Ils ont encore beaucoup de progrès à faire sur l’isolation thermique et phoniques de leurs fenêtres car même si nous sommes au deuxième étage nous entendons bien les voitures de la rue à 50m… nous verrons bien la nuit prochaine. Comme les rideaux sont inexistants dans la chambre nous occultons la fenêtre avec le rideau de douche inutilisée, comme quoi avoir deux salles de bain était essentiel !

Nous repartons vers Marigny et l’avenue Frenchmen, haut lieu du jazz dans la ville, sur 200m les cabarets côtoient les bars, restaurants et les brass band dans une cacophonie assez sympathique. Nous dînons chez Snug Harbor, bar, restaurant et salle de concert, haut lieu très class de la musique à Nola. Mon hamburger était tout petit en comparaison des champignons frits de l’entrée et le plat de crevettes énormes de Val. Mais le pudding en dessert était excellent mais trop riche, trop sucré, trop quoi !

Après avoir un peu déambulé dans la rue, la musique provenant du Bamboulas nous titille suffisamment les oreilles pour que nous nous attablions, sirotant et écoutant avant que la fatigue ne nous rattrape et que nous décidions de rentrer nous coucher. Juste un stop au coin de la rue pour écouter un brass band énorme !

Retour à la casa à 21h45 mais nous avons l’impression qu’il est minuit passé la fatigue, le jetlag et les 18400 pas d’aujourd’hui se font sentir

Mercredi 08/01/2020 : Nouvelle Orléans 3ème jour

Nous nous réveillons encore très tôt 06h30 mais nous feignassons dans le lit jusqu’à 08h00 puis réservons une croisière sur un bateau à aubes avec déjeuner créole pour 88€ pour nous deux.

Le Mississippi est le 3eme plus grand fleuve au monde derrière l’Amazonie et le Nil ou l’inverse suivant qui mesure, avec 6375km.

Le but de ce matin est de trouver une pharmacie. Nous remontons Royal Street jusqu’à une, ou plutôt un drugstore, datant de 1940. Le pharmacien est d’époque aussi car il me demande ce que je veux, m’indique que je ne peux pas faire de surdosage de vitamine C et que je peux donc en prendre le soir sans problème… heeeeu sauf les insomnies peut être… Mais bon je trouve de quoi me mettre dans le nez et ça fait son effet. La boutique est belle en bois avec encore une machine à glaces datant d’avant la mutation électrique et des dvd…

Nous arrêtons pour boire un café chez CC’s coffee House sur Royal St endroit très cool, nous y reviendrons souvent, pour la pose thé sur le chemin du retour vers notre appartement.

Encore quelques pas et nous arrivons à l’embarcadère, impossible de louper le bateau ! Le peu de tirant d’eau dans certains endroits du Mississippi a entraîné la construction de bateaux à fond plat, les steamboats, mus par des roues à aubes, ont été utilisés sur ce fleuve durant de nombreuses années comme seul moyen de transport, tant pour le fret que pour les passagers. Nous avons pu en avoir confirmation, en amont de la Nouvelle Orléans en visitant les plantations qui avaient toutes un étroit couloir donnant directement sur le fleuve. Natchez, 9ème du nom, mise à l’eau en 1975 à toujours son système à vapeur, même si sa production ainsi que la propulsion sont en grande partie assumés par des moteurs diesel et des hélices. Il est quand même plaisant de se retrouver dans ce morceaux d’histoire, en visitant la salle des machine et les différents ponts.

Le repas sous forme de buffet à volonté avec des plats de cuisine locale est fourni et délicieux mais sans grande finesse.

Ne pas prendre le Po-boys qui est une sorte de sandwich avec leur pain hostie énorme et sans goût

Retour le soir sur Bourbon Street pour jouir de l’ambiance musicale et boire un coup à La Maison Bourbon et écouter le groupe. Mais le clou de la soirée est la réservation offerte par notre fille chérie en cadeau de Noël une représentation au Preservation Hall THE Temple du jazz à Nola (preservationhalljazzband.com). Ce fut un pur moment de bonheur lors des 45 minutes de jazz avec les 8 musiciens 2 saxo 1 percu 1 trombone, 100kg qui se dandine en rythme jouant de sa coulisse avec les spectateurs, 1 trompette donnant la réplique soit aux saxo soit au coulisse jouant avec sa sourdine aussi pour faire des sons insensés, 1 piano 1 batterie, avec son turban bleu et surtout son sourire omniprésent durant le concert accentué par ses dents blanches sa joie et bonne humeur communicative, 1 contrebasse, extraordinaires ! Ils ont interprété magistralement des morceaux sublimes ! Bref le gros pied et à 2m des artistes… Mais surtout un papy, de 87 ans, au saxo, Charly Gabriel qui joue depuis 1943 et a été dans l’orchestre d’Aretha Franklin ! Quand même ! Pour résumer Amaaaazing 😁 Malheureusement, ou le contraire certainement, photos et vidéo interdites durant le concert, juste quelques unes prises à la fin.

Jeudi 09/01/2020 : Nouvelle Orléans 4ème jour

Nous partons à pied pour traverser le quartier Vieux Français puis Financial District et prendre la ligne 13 Saint Charles direction du quartier District Garden, des immenses maisons coloniales et surtout ses boutiques… Le premier streetcar nous passe sous le nez sans s’arrêter la conductrice faisant une signe que nous prenons pour « un autre arrive derrière »… mais il a fallu attendre 15 bonnes minutes supplémentaires !

Déjeuner au French Truck Coffee très sympa avec un excellent bread pudding.

On passe à côté des ruines de l’hôtel Hard Rock de Nola partiellement effondré en octobre 2019 et dont on peut voir les ruines, 2 morts, un disparu (retrouvé dans les décombres depuis) et 18 blessés. Tout le quartier est bouclé car les restes de l’immeuble risque de s’effondrer, les avenues autour sont coupées.

Nous décidons de retourner à Frenchmen street. Premier stop au Favéla Chic, trompette, clarinette, contre basse et batterie. Difficile de commander pas de carte et après avoir confondu un burito avec un mojito nous nous retrouvons attablé avec une bière en canette pas terrible, 12$ quand même, et un punch sucré juste au moment de la pose de l’orchestre… quand ça veut pas … On repart vers la Maison et malgré une table juste devant l’orchestre, le serveur veut nous placer tout au fond, nous refusons et repartons… quand ça … Puis Bluenice avec une table pas bien placée et pas d’ambiance juste un piano ! nous repartons encore… quand … Et nous finissons enfin au Marigny, trois guitares ça change, ils ne jouent pas du jazz mais des reprises… par contre l’accueil est affiché et nous partageons leurs valeurs alors tout va :0) Nous retournons après le repas au Bamboulas avec trompette, saxo/clarinette, guitare et une contrebassiste. Très sympa ! À 22h00 le deuxième groupe arrive, organise la scène, branche, connecte, test… avant de débuter 3 trombones à coulisse, guitare, batterie deux trompettes et le soubassophone ! Trop fort trop de micro sympa mais à la limite de l’audible. À leur décharge ils font des brasband et ils doivent normalement se faire entendre, mais dans un espace réduit c’est intenable !

Catégories : Louisiane, usa | Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :