Maroc – Essaouira du 23 au 26 novembre 2019

Samedi 23 novembre 2019 : 1er jour Lyon – Essaouira

Et voilà ! Ça tombe juste bien ce petit voyage à Essaouira d’autant plus que EasyJet continue ses vols direct au départ de Lyon. Pour une fois nous avons pris un package par Lastminute.com, vol, Riad 3 nuits et voiture pour 300€ par personne … Les derniers jours de travail ont été éprouvants avec le festival de Brignais,  le week-end dernier, puis deux rencontres et dédicaces à la librairie…

Départ à l’heure comme d’habitude avec Easyjet, même si le contrôle de police, avec deux agents pour 3 avions en partance, a engendré quelques minutes de retard… pour 3h15 minutes de vol ! À l’arrivée la pluie vient de laisser la place au soleil nuageux. Nous récupérons notre splendide Dacia locale, direction Essaouira. Bien entendu nous n’avons plus les réflexes et à la demande de 200 dirhams pour les 3 jours du parking nous n’arrivons pas à moins de 170dh … Par rapport aux dernières années, c’est plus de l’inflation c’est de l’astronomie 😁

À l’arrivée au Dar L’Oussia après le thé à la menthe traditionnel, nous aurions du prendre notre chambre la 21 mais elle n’était pas encore prête… nous voilà donc repartis vers dans la médina vers Bio Argana Spa pour un hammam traditionnel bien chaud avec gratgratte au rhassoul puis au sel aromatisé à l’eucalyptus et enfin shampoing, nous voici bien propres et doux pour passer au massage des pieds à la tête côté pile et face … le bonheur ! Nous ressortons détendu et gras d’huile d’argan.

Retour à l’hôtel où nous dînons. C’est dommage mais le cuisinier a trop occidentalisé sa cuisine. Les mets ont une consonance marocaine mais pas le goût, pas assez d’épices. Le tajine au poulet est bon mais un peu fade, il faut rajouter du sel et du poivre, le poulet est un peu sec car il n’a pas cuit dans la tajine mais a été rajouté après… bref c’était bon mais sans plus. Le Dar L’Oussia, ancien caravansérail, fondouk, abritant les caravanes sur la route de l’Afrique noire dans les salles voûtées du rdc et les nombreuses chambres.

Dimanche 24 novembre 2019 : 2ème jour Essaouira

Après une nuit reposante, le petit déjeuner au soleil sur la terrasse est vraiment dépaysant. On a bien une pensée pour nos enfants, notre famille et nos amis dans le froid de l’hiver français, mais non nous ne culpabilisons pas… nous sommes très bien. Crêpes et pain marocain, confitures maison, notamment à la figue excellente, vache qui rit avec une date de péremption extra longue, yaourts…

Nous passons la matinée tranquille à nous reposer au soleil sur la terrasse, ça fait du bien un peu de tranquillité… à écouter le meilleur de la chanson française et sourire sur Christophe, Aline, Joe Dassin, Voulzy et autre Samson… C’est dimanche, les Soueris jouent au foot sur la plage mais la marée montante les oblige à changer leur terrain de place, courir sur le sable doit être fatigant. Cette plage qui a beaucoup changer, les premiers restaurants ont été démolis, comme l’Ocean Vagabond qui était au centre puis déplacé au bout de la plage, la promenade inexistante et maintenant digne de celle de Canne où Nice… mais heureusement la médina a su garder son charme authentique malgré quelques changements, moins de tuya et plus d’argan par exemple ! Et le port … complètement restructuré, réaménagé !

Mon cousin Stéphane et sa compagne Cathy, habitant le Maroc depuis presque 20 ans maintenant doivent nous rejoindre pour déjeuner. Nous allons avoir des nouvelles fraîches des changements de la ville… Nous déjeunons au soleil au ??, gentiment invité par eux !

L’après midi, petite balade dans la médina puis repos.

Le soir, passage obligé aux Alizés chez Sœur Sourire en bas des remparts de la Scala. Toujours dans son jus, même déco, même carte, même sourire juste le prix à un peu évolué à la hausse mais reste vraiment très raisonnable pour la qualité. Harira, soupe traditionnelle avec lentilles, pois chiches, riz, coriandre, persil, céleri, tomates, sauce tomate , farine et épices pour moi et Zaalouk, salade d’aubergines cuites avec tomates, oignons et épices pour Val, puis Seffa, la même semoule que le couscous préparée avec un peu de beurre, avec poulet, amande, cannelle et sucre glace, sucré salé délicieux, Kefta boulettes de viande hachées avec sauce tomate et œuf… Menu à 129dh imbattable !

Lundi 25 novembre 2019 : 3eme jour Essaouira

Tout est basé sur la visite des synagogues. Au nord de la médina dans le melha nous visitons la Rabbi Haïm Pinto toute bleu Mogador avec des plafonds beldis, très bien restaurée. La synagogue Haïm Pinto a été construite par Rabbi Haïm Pinto (1748-1845) membre d’une grande famille de rabbins séfarades. Elle lui servait de demeure mais aussi de lieu de culte et d’enseignement de la Torah.
Chaque septembre a lieu la Hiloula Haïm Pinto, près de 1 500 pèlerins qui se réunissent à Essaouira pour rendre hommage au rabbin Haïm Pinto.

À côté la synagogue communautaire de Mogador Slak mais malheureusement fermée.

A coté de la place Moulay Assan, la synagogue Slat Attia est fermé pour travaux, nous devons revenir demain matin… Inch’Allah !

Direction les massages Berbères pour rdv cette fin d’après midi. Entre temps nous déjeunons chez Jeannot, au Chalet de la plage, superbe restaurant de poissons, oursins, calamars grillés, sardines grillées et tajine de sardines, gâteaux, salade de fruits, vin au verre et bière 664dh pas donné mais excellent.

Promenade digestive sur le port et la médina puis repos sur la terrasse de notre riad.

Massages sublimes bien appuyer pour une relaxation extrême et dîner à la Licorne sous les remparts à coté des Alizés.

Mardi 26 novembre 2019 : 4eme jour Essaouira – Lyon

On arrive à visiter rapidement la synagogue marocaine de Slat Attia, du début du XIXe siècle, rénovée à l’initiative du conseiller royal André Azoulay. Elle abritera bientôt un centre de recherches et un musée. Le roi Mohammed VI pourrait venir l’inaugurer à la fin de l’année 2019. Le bâtiment est splendide mais les photos sont interdites avant l’inauguration royale !

Nous rendons la voiture à l’aéroport. Vol retour impeccable. L’arrivée sur Lyon par le sud, nous permet de survoler le Rhône, Fourvière et la Croix Rousse, puis la Dombe avant d’atterrir.

Catégories : essaouira, Maroc | Étiquettes : , , , , , , , , , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :