Ayutthaya

Dimanche 20 janvier 2019 : 4eme jour – Ayutthaya

Ça y est le décalage horaire est consommé. La nuit fut bonne malgré ce p…n de moustique qui m’a tourné autour et ces oiseaux siffleurs qui ont fait la sarabande à l’aurore.

Nous débutons la journée par le Wat Maha That (50 baht numéro 4) réputé surtout pour sa tête de bouddha emprise dans les racines d’un banian, étêté par un orage en juin 2017. Ensemble du XIVe, sa construction a débuté en 1374 par le roi Borommakot Rachathiray 1er. Les ruines actuelles laissent entrevoir combien il dut être imposant et important. D’ailleurs nombre de bijoux et reliques retrouvés sur le site se trouvent au musée aujourd’hui ! Il a été le premier centre spirituel avant d’être remplacé par Wat Phra Sri Sanphet et un des plus vieux temple de la ville. La forme de la structure en quinconce avec un grand Prang en son centre est typique du style Khmer.

Le Wat Yai Chaya Mongkol (20 baht pp numéro 5). Tout de suite à gauche un bouddha couché de 7 mètres, recouvert d’une robe dorée, puis le monastère toujours en activité construit en 1360. Le sanctuaire et son bouddha de cuivre veillé par un manga et enfin le chedi le plus haut de la ville avec ses 60m… penché ! En son sommet quelques bouddha entourent un puit, symbolisant le cœur spirituel du stupa, dans lequel les personnes lancent des pièces à vœux et au premier étage une belle vue circulaire sur le site. En bas il est entouré de plusieurs dizaines de bouddha, certes modernes mais très beaux quand même.

À la sortie nous achetons une glace … au durion ! Comment dire ça a le goût de ce que ça pue 😁 (le gaz) et en plus il reste en bouche longtemps après la fin de la dégustation, heu de la punition, heu non de l’abomination ! Val a été plus raisonnable elle a goûté celle à la mangue, bien meilleure !

Notre chauffeur nous amène dans une sorte de Disney Land où des singes sont cantonnés sur un gros rocher artificiel… aucun intérêt et pas plus pour la sorte de parc d’attraction à côté !

Nous lui demandons de retourner vers le Wat Ratchaburana (50 baht pp numéro 6), datant de 1424 sur le site d’un combat fratricide à dos d’éléphant pour désigner l’héritier du trône. Magnifique prang avec ses Garuda et quelques restes de décorations sur les stucs, le roi y cacha son trésor pour éviter qu’il soit pille par les Birmans. L’accès à la crypte est fermée à cause d’un problème électrique, nous empêchant de voir les peintures, nous verrons leurs reproductions au musée. Un des rares prang sur lequel on peut monter, beaucoup sont interdits à cause des dommages aux fondations lors des inondations de 2011.

Nous déjeunons au bord du fleuve

Nous terminons la journée par le musée national Chao Sam Praya (150 baht pp numéro 11) regroupant une riche collection d’objet retrouvés dans les temples de la ville et notamment le trésor du temple précédent. Pas beaucoup de touristes doivent demander à le visiter car notre chauffeur nous amène à Ayutthaya tourisme center avant juste en face. Explications sur les voleurs et trésor. En septembre 1957 20 à 30 voleurs escaladèrent illégalement la crypte. La police n’en arrêta que deux et récupérèrent quelques kg d’or sur les 75 estimés du vol. Ils ressortirent des fouilles légales cette fois seulement 2121 pièces pour 10k9. Sa majesté ordonna que l’on construise un musée, inauguré en 1962, pour y exposer ce trésor national. Y est aussi exposer une relique de bouddha et autres statues d’images de bouddha magnifiques.

Dîner sur le bord de la rivière.

Catégories : Thaïlande | Étiquettes : , , , , , , , , , , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :