Thaïlande : Bangkok – Ayutthaya

Samedi 19 février 2019 3eme jour

Nous sommes heureux de quitter la capitale pour nous enfoncer dans les terres vers Ayutthaya située à environ 80 kilomètres au nord de Bangkok.

L’autoroute quitte progressivement le milieu urbain et ses immeubles pour traverser des rizières et autres champs de bananiers.

Fondée en 1350, elle fut la capitale du Royaume de Siam et un port de commerce international prospère. Pas moins de 33 rois s’y succédèrent, à son apogée elle comptait près d’un million d’habitants et était comparable en terme d’influence et de splendeur aux capitales européennes avec ses 3 palais, 375 temples et une trentaine de forts. Rasée par les birmans en 1767, elle conserve des ruines de sa splendeur passée qui lui ont permis d’être classée en 1991 au patrimoine mondial de l’UNESCO. Les ruines de l’ancienne ville forment aujourd’hui le parc historique d’Ayutthaya, un site archéologique comprenant des palais, des temples bouddhistes, des monastères et des statues.

Premier temple à la périphérie de la ville le Wat Chai Watthanaram (50 baht pp numéro 1) situé en bordure du fleuve et ayant été inondé par les crues de 2011 et fortement endommagé. Il fait penser aux temples d’Anglor. Construit en briques puis recouvert de stuc sculpté pour retracer des scènes de la vie de Bouddha il est encore assez bien conservé avec son stupa de 35m entouré de pagodes et de ruines des anciens murs d’enceinte.

Plus loin le bouddha couché Phra Buddha Sai Yat et son temple le Wat Lokaya Sutha (numéro 2) dont il ne reste que le stupa central. Beaucoup de sérénités se dégage de son visage au joli sourire. 42 m de long sa tête reposant sur des cousins de lotus, restauré en 1954.

Après un temple, le Wat Worachettharam avec deux bouddha dont un dans une sorte de maison, architecture assez étonnante pour le lieu, mais nous verrons dans le suivant que c’est en fait la chapelle du temple comme à Bangkok.

Nous finissons la matinée et là journée aussi d’ailleurs, c’est l’avantage de passer deux nuits ici alors que la plus part des circuits n’y reste qu’une seule, par le Wat Phra Si Sanpeth (50 baht pp numéro 3). Un des lieux le plus imposant de l’ancienne capitale, les 3 chedis centraux ont été érigées en l’honneur des 3 premiers rois abritant leurs restes. C’était un temple royal les moines n’y vivaient pas ils y étaient invités seulement. Il a servi de modèle par Rama 1er pour construire le temple du Bouddha d’émeraude à Bangkok. Au centre, face à l’entrée, se dressent les ruines d’un grand sanctuaire dont le toit était soutenu par des piliers de briques et dont les murs latéraux étaient bordés à l’extérieur de galeries de colonnes. À droite et à gauche, deux chapelles moins importantes jouxtent.

Juste à côté le Viharn, construction récente, abrite une « image » comme disent les thaïs, un grand bouddha, Phra Mongkhon Booith, assis en bronze datant du XVe de 12,45m de haut sur son assise à 4,5m et 9,55 m de large. Détruit en 1707 sa reconstruction a dû attendre 189 ans, en 1920 la réparation de sa tête et de son bras droit, puis a été complète en 1957. Il suscite un culte important pour avoir traversé et survécu à tant d’épreuves.

Nous dormons au Ayutthaya Iudia On The River (www.iudia.com numéro 7) splendide chambre au 1er étage donnant sur la piscine au premier plan, le Chao Phraya, au second et en fond, malheureusement en restauration, le Wat Phutthaisawan.

Nous profitons l’après midi de sa piscine pendant deux bonnes heures, le pied par 26 degrés alors que les copains en France ont des températures négatives… nous ne manquons pas de leur faire parvenir nos pieds au bord de la piscine :0)

J’ai oublié de vous signaler que la spécialité de la ville est … la nouille mais nous avons eu du mal à en trouver. Par contre nous avons testé ces filaments de toutes les couleurs, à base de sucre, dont ils fourrent des crêpes multicolores elles aussi !

Pour dîner nous avions 3 choix c’est pour le plus éloigné que nous nous décidons après une bonne heure de marche le long de la route principale sans aucun intérêt sauf celui de perdre quelques minutes de vie à cause de la pollution ambiante . Nous arrivons enfin au Par Krung Kao (numéro 8) et sommes directement séduits par son ambiance zen et sa déco haute en couleurs. Les prix ne sont pas excessifs on s’assoit à table le long du Pasak affluent du Chao Phraya. Nous commandons un Red Curry porc et Noodle Soup Wish porc pour moi et Tom Yam Gung et Fried rice Wish shrimp paste. Reste à goûter, nous attendons avec une Singha Beer ! C’était très bon, parfumé et relevé comme il faut ! Il ne reste plus qu’à rentrer à l’hôtel en taxi ou Tuk Tuk. À ce sujet d’ailleurs ces derniers sont tout carrossé et transport en commun 6 à 8 personnes !

Nous partons du restaurant et il est 19h45 … on se couche tôt à ces latitudes 😁 Heureusement un des rares Tuk Tuk était stationné à quelques mètres du restaurant nous évitant pour 100 baht 2,86€ les 2,9 km de l’allée !

Catégories : Thaïlande | Étiquettes : , , , , , , , , , , , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :