Un petit tour de France du 29 juillet au 17 Août 2018

En cette période de canicule donnant des températures élevées à Lyon, et préparant notre déménagement enfermés dans notre appartement, partir en direction du nord-est vers Épinal nous donnait l’illusion de fraîcheur imaginant les grandes étendues enneigées et les ours polaires … non c’est loupé il fait presque plus chaud qu’à Lyon !
C’est donc à la fraîcheur relative de cette belle matinée que nous partons en direction de Saint Étienne pour sauter en parachute (cieldav.com), en binôme, Mat Lou et moi-même, Val préférant nous regarder, pas très rassurée quand même ! Briefing, répétition des gestes et des consignes puis Mathilde décolle la première et 30 minutes après nous apercevons un minuscule point, c’est le mini parachute qui permet de stabiliser les 30 secondes de chute libre, puis le parachute principal s’ouvre, quelques virages serrés en vrille et vol plané plus tard et la voici la mine réjouie sur le sol !

A notre tour, de quitter l’avion le premier Louis effaré de voir d’un coup l’emplacement vide sur lequel il doit prendre place avant d’être accroché dans le vide au bord de l’avion… et hop ! Superbe moment que celui d’une accélération extrême (0 à 200km/h en quelques secondes), le souffle de l’air qui dessèche et qui empêche tout son de sortir… puis le geste des cisaillements des mains devant les yeux indiquant la prochaine ouverture de la voile et nous voici planant. Le temps du réglage et c’est parti pour quelques belles vrilles, le sol arrive un peu vite, lever les jambes et c’est en glissant sur les fesses dans l’herbe, par faute de vent, que nous atterrissons ! Quelles sensations, nous sommes tous les trois sous le charme ! Visualisation des photos et du film et on quitte l’aéro-club.

Nous déposons les enfants à Lyon et direction Épinal. 4 heures plus tard nous retrouvons Sylvie, ses filles, et Pascale puis GéNi partant le lendemain retrouver SanGil en Croatie ! Y’en a marre c’est toujours les mêmes qui partent en vacances à l’étranger ! 😁 Deux jours à passer entre les lacs rafraîchissants, les restaurants et autres repas pour l’anniversaire de Sylvie.

Le 01 août direction Amboise et son Novotel sur les hauteurs. Notre chambre offrant la vue sur le château de la ville.

Le 02, visite de Chenonceau que nous n’avions pas pu visiter en février 2001 avec Mat, Lou et Sébastien et Antoine mes neveux, nous nous étions concentrés sur  Chambord.

Pas trop de monde en venant assez tôt vers 09h30 ! Quelle splendeur ce château agrandi au fils des années enjambant le Cher de ses deux immenses salles de bal… et ses jardins à la française que nous parcourons rapidement à cause de la chaleur. « L’histoire du château de Chenonceau est marquée par une succession presque ininterrompue de femmes qui l’ont bâti, embelli, protégé, restauré, sauvé. Le premier château est un château médiéval au XII et XIIIème siècles, dont il ne subsiste que le donjon : la Tour des Marques. Les bâtisseurs du monument actuel sont de 1513 à 1517, Thomas Bohier et surtout son épouse, Catherine Briçonnet… » « L’ensemble du domaine, propriété de la famille Menier, accueille annuellement 850 000 visiteurs. Le château est classé au titre des monuments historiques depuis son inscription sur la liste de 1840 et le parc par arrêté en date du 

L’après midi nous décidons de visiter le château d’Amboise, et la sépulture de Léonard de Vinci qui a séjourné au Château du Clos Lucé de 1516 à 1519. Moins majestueux que celui de ce matin il est intéressant par ses deux tours au plan incliné intérieur permettant l’accès aux chevaux. Nous aurions mieux fait de visiter la dernière habitation de Léonard au Clos Lucé ! « Place forte médiévale, fief du duché d’Amboise, le château devient une résidence royale à la Renaissance sous les règnes de Charles VIII et François Ier. Occupé par la puissante cour de France, le monument attire alors des artistes venus de toute l’Europe. Parmi eux, Léonard de Vinci dont on célébrera bientôt le 500ème anniversaire de la mort (1519-2019). Invité par le roi de France à venir se mettre à son service, le génie italien passera trois années à ses côtés et sera inhumé au château à son décès. Sa sépulture est toujours visible dans la chapelle Saint Hubert. Haut lieu de l’Histoire de France, étape incontournable en Val de Loire, le château royal d’Amboise possède une exceptionnelle collection de mobilier, témoignant du raffinement artistique de la première Renaissance Française. »

Puis départ pour un petit tour à Tour 😋 une ballade autour du château et de sa monumentale cathédrale Saint Gatien. « Au gothique rayonnant avec le remarquable chevet reliquaire succède le gothique flamboyant de la façade, enfin le style Renaissance avec le couronnement des tours dans le goût italien, soit un véritable traité d’architecture. »

Le 03 matin, direction le château de Villandry et de ses magnifiques jardins ! « Le Château de Villandry est le dernier des grands châteaux de la Loire érigés pendant la Renaissance dans le Val de Loire. L’élégance sobre de son architecture alliée au charme de ses jardins remarquables font de ce monument l’un des fleurons du patrimoine mondial. »

L’après midi nous sommes de nouveau sur les routes direction l’Eguille sur Seudre chez nos amis Bernadette et Alain fraîchement installés dans une belle longère.

Que mange t-on ici ? Une Éclade de moules, une crêpe aux huîtres chaudes et bien entendu des fruits de mer, huîtres, crevettes, homards, moules…

Passage par Royan, et sa cathédrale… « Elle est considérée comme un chef d’oeuvre de l’architecture moderne mais à 55 ans, l’église Notre Dame de Royan est fatiguée. Ce vaisseau de béton inauguré en 1958 a toujours connu des problèmes d’étanchéité qui l’ont dégradé ainsi que l’air marin. Un important chantier de restauration a débuté pour lui redonner son lustre. 5 janvier 45 Royan est bombardée. Le sanctuaire néo gothique qui datait de 1874 est détruit. Il est alors décidé d’ériger en lieu et place une église dont l’architecture doit être spectaculaire et ambitieuse.Ce sont les architectes Guillaume Gillet et Marc Hébrard qui se voient confiés le projet. Les travaux commencent en 1955 et dureront trois ans. C’est un vaisseau de 45 m de long et de 22 m de large tout en béton brut qui est inauguré en 1958. »

Petite ballade sur le port et le lendemain à Mornac-sur-Seudre, village très bien restauré, entretenu et touristique mais ayant quand même gardé son cachet ! et l’après midi baignade sur la cote sauvage vers La Tremblade avec l’île d’Oléron en face de nous.

Lundi 06 départ de l’Eguille direction Angoulème le temps de récupèrer Mat et déjeuner chez Sébastien et Nadège, qui habitent à Matha pour un déjeuner de retrouvailles fort sympathique.

Le soir dîner à bordeaux avec Antoine au Nouveau Monde puis direction Sanguinet chez Annette et Patrick

Mardi 07 : Baignade au lac de Sanguinet et dîner chez Martine et Jean-Louis avec l’idée de chacun fait sa pizza !

Mercredi 08 : Récupération de Solveig à la gare de Saint Emilion. Clocher de l’Eglise Monolithe et hop 196 marches. « L’église monolithe est un édifice religieux souterrain creusé au début du XIIème siècle dans des proportions impressionnantes (38m de long pour 12 m de haut). Au cœur de la cité, l’église monolithe rappelle l’activité religieuse de la ville au Moyen-âge et intrigue par sa conception hors du commun. Si elle se révèle aux yeux du visiteur par la position d’un clocher haut de 68 mètres, elle se dérobe ensuite derrière l’élégance de trois ouvertures en façade et d’un portail gothique souvent clos. C’est que l’église est aussi surprenante que fragile ! »

Visite guidée de l’Eglise Monolithe, des catacombes, chapelle de la Trinité et de L’Ermitage, et son siège de fécondité sur lequel futures mamans doivent s’asseoir pour avoir un enfant dans l’année suivante ! en groupe de 50 personnes, malheureusement pas d’autre possibilité ! Photo interdite… On en trouve sur Internet !

Jeudi 09 : Ballade vers l’océan, passage devant la dune du Pyla et son camping « Les flots bleus » puis achat d’huîtres à des prix dérisoires en comparaison de ceux de Lyon, dîner avec Jean-Louis et Martine chez Annette et Patrick !

Vendredi 10 : départ direction Brive-le-Gaillarde, visite de la tour César à Allassac puis on largue Math et Solveig qui partent en co-voiturage de leur côté. Dîner à « En cuisine » dodo au Mercure

Samedi 11 : Visite de la Collégiale Saint-Martin, divers achats sur le beau marché de Brive puis retour tardif sur Lyon !

Mardi 14 au vendredi 17 : Sanary-sur-Mer pour prendre le soleil, manger, se faire une ventrée de cade, boire, beaucoup, se baigner et surtout voir la famille !

Catégories : France | Étiquettes : , , , , , , , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :