Polynésie du 30 juin au 25 juillet : Archipel de la Société du 30/06 au 13/07/2017

Vendredi 30 juin 2017 : 1er jour Archipel de la Société 🇵🇫 Tahiti – Papeete
Les joies des décalages horaires. Nous partons le 01 juillet à 10h35 (GMT+9) et, en passant la ligne de changement de date, nous arrivons le 30 juin à 18h45 (GMT-10) avec 12 heures de décalage en moins par rapport à la France ! Nous allons donc dormir deux fois (à Nouméa et à Papeete quand même) la nuit du 30 au 01 :0) et évidement payer deux chambres d’hôtel ;( !!
Vol Air Câlin de nouveau d’un peu moins de 5 heures grâce aux vents favorables (4600km). Petit apéro puis repas chaud avec boissons incluses. Nous sommes accueillis par un orchestre et une danseuse et bien évidement nous portons le collier de fleurs !La Polynésie est une nuée de 176 îles et atolls répartis en 5 archipels, la Société (Îles du Vent (Tahiti), Îles sous le vent (Maupiti)), Australes, Gambiers, Tuamotu, Marquises, sur une superficie aussi étendue que l’Europe. Iles hautes et surélevée, atolls, montagnes, forets, plateaux, vallées, lagons… 4200km2 de terres émergées dont 1042 pour Tahiti.

Tahiti se composée de deux parties centrées sur des volcans éteints et reliées par l’isthme de Taravao et sa presqu’île Tahiti Iti. L’Orohena culmine à 2241m.
2500 heures d’ensoleillement par an avec des alizés, vents d’est, qui assurent une fraîcheur agréable. La saison chaude et humide, décembre à mars avril, avec des averses ne durant que peu de temps, la saison sèche, peu de précipitations et des soirées fraîches (23-25 degrés) c’est l’hiver austral !
Peuplée par des navigateurs venant de l’Asie du Sud-Est il y a 30.000, par les Marquises. Vers 1300 ils se sédentarisent sur Tahiti et vivent isolés jusqu’à l’arrivée des européens.
Wallis fut le premier en 1767 à aborder Tahiti puis Cook, Bligh et le français Bougainville quelques années après. De nombreuses escarmouches avec les anglais plus tard, la France réussit à imposer son protectorat en 1842. Puis en 1880 pour assoir son autorité dans le Pacifique l’état propose au roi Pomare V l’annexion de son royaume. Après la deuxième guerre mondiale, les Établissements Français d’Océanie deviennent un Territoire d’Outremer. Les années 60 sont marquées par l’arrivée du Cep, Centre d’Expérimentation du Pacifique, qui procède à des séries d’essais nucléaires jusqu’en 1996 sur les atolls Mururoa et Fangataufa. Un plan d’aide permet de compenser le manque à gagner de la rente nucléaire et la mise en place d’une économie basée sur le tourisme et la culture de la perle entre autres.
Après 20 ans d’une politique autonomiste menée par Gaston Flosse, en 2004 la Polynésie entre dans une période de changement avec un gouvernement pluriel mené par l’indépendantiste Oscar Temaru. Les élections de 2013 ont vu le retour du parti autonomiste avec l’élection de Édouard Frisch en qualité de président de ce Pom (Pays d’Outre-Mer) français.

L’Archipel de la Société comprend les îles du Vent (Tahiti, Moorea et trois autres) et les Sous le Vent (Raiatera, Huahine et 8 autres dont Bora Bora et Maupiti).

De ce que l’on voit ce soir en recherchant un restaurant, Papeete n’a que peu d’intérêt architectural, surtout, et culturellement parlant. Mais nous y passerons 3 nuits à la fin de notre voyage de sera peut être l’occasion de changer d’avis !

 

Samedi 01 juillet 2017 : 2eme jour Polynésie Française 🇵🇫 Tahiti – Papeete – Moorea
3 heures de décalage par rapport à Nouméa et il est difficile de se lever le matin … mais n’ayant rien à faire qu’attendre le ferry pour Moorea qui part à 14h10, nous en profitons un peu. 30 minutes de navigation plus tard nous arrivons sur l’île paradisiaque de Moorea … sous la pluie et dans un brouillard énorme limitant la visibilité. Ça débute mal cette affaire…

Avec le bus de ramassage nous effectuons presque tout le tour de l’île pour déposer les autres vacanciers dans leur hôtel étant comme toujours les derniers à descendre !
Arrivée à l’hôtel Hibiscus (hotel-hibiscus.pf), bungalow 11 avec vue du la mer, nous réservons la plongée pour lundi (5800F / plongées 07h30 et 09h30 retour 12h30), la sortie en quad pour mardi pour visiter l’île (3h30 mais 20000F pour nous deux) et enfin la sortie en bateau pour du snorkling et le tour du lagon pour demain matin, nous nous réservons l’après midi à faire du kayak. Voici donc notre programme défini pour Moorea !

Dimanche 02 juillet 2017 : 3eme jour Polynésie Française 🇵🇫 Moorea
Aujourd’hui nous avions réservé une balade en bateau (dolphinsandwhalesspiritadventure.com 8000F pp) pour observer les dauphins et les baleines, mais nous sommes juste au début de la saison et seuls quelques spécimens sont arrivés qu’il est très difficile de les trouver.

Nous commençons donc par les dauphins à long bec (Spinner) ou à bec étroit (Sténo) sont les seules espèces à rentrer dans les passes, tout petit, très timide empêchant une plongée directe obligeant à un subterfuge. Accrochés à une corde à l’avant du bateau nous sommes tracté par celui-ci poursuivant les cétacés, les regardant batifoler dans l’eau, période de reproduction oblige, nager, remonter respirer à la surface, dormir… bref vivre leur vie de dauphin !

Grande navigation à l’extérieur de la barrière à la recherche des baleines à bosse depuis la pointe sud vers la pointe nord au large de Tahiti. Malheureusement la saison débute tout juste (juillet à novembre) et les premiers spécimens sont difficiles à repérer. Nous ne verrons que deux baleines à bec, globichéphalede, loin ! Les baleines à bosses sont les seules à entrer dans le lagon ou à proximité du récif, mais on a la possibilité d’observer la baleine à bec de Blainville et de Cuvier qui ont la particularité de n’avoir que 2 dents, toute l’année. Plus rarement le cachalot. Mais même sans les voir la promenade en bateau est agréable. Observer cette île recouverte d’une végétation luxuriante dont le vert tranche sur le bleu de la mer et du ciel, dont le mont Tohiea culmine à 1207m, descend presque directement dans le lagon… vraiment très beau !

Retour dans la passe pour une sortie avec les raies et les requins. Le shark feeding est pratiqué ici. Notre guide avec des poissons dans la main nourrit les raies qui s’approchent dés sa descente venant quémander leur pitance. Les requins attendent en tournoyant autour de nous que quelques morceaux leurs soient expédiés, se jetant dessus dans un bouillonnement d’écume. Si cette pratique peut être controversée, je ne l’apprécie pas beaucoup, le résultat est magique. Des dizaines de représentants des espèces sont présents, les raies venant au contact, aspirant goulûment les poissons, il ne faut pas laisser sa main, pendant que les requins plus craintifs tournent autour de nous.
Retour à l’hôtel à 14h00 juste le temps pour avaler une salade de poissons cuits dans le jus de citron avec du lait de coco, à la tahitienne quoi !
 Ayant étendu notre serviette sur la plage nous partons en snorkling dans le lagon. Marée basse oblige, il est difficile de se frayer un chemin vers la barrière en slalomant entre les patates de corail, nids de poissons multicolores, les anémones, les bancs d’algues… malheureusement les fortes pluies de ces derniers jours ont charrié des alluvions réduisant la visibilité et la clarté de l’eau.
La nuit tombe tôt et sans coucher de soleil, celui-ci a préféré se cacher derrière les nuages sur l’horizon !

Lundi 03 juillet 2017 : 4eme jour Polynésie Française 🇵🇫 Moorea

Aujourd’hui je devais plonger mais depuis hier soir la gorge me pique. J’annule donc tout pour partir chez le médecin puis à la pharmacie pour les médicaments.
Nous louons quand même un cyclo pour faire le tour de l’île mais j’ai la tête dans du coton !

Mardi 04 juillet 2017 : 5eme jour Polynésie Française 🇵🇫 Moorea

Quad pour prendre de l’altitude et voir l’île du haut ! 300 hectares de terrain appartenant à l’état sont mis en culture pour l’ananas. Ils sont récoltés à la main puis apportés au lycée agricole pour exportation ou transformation. Après 10 ans les plants sont arrachés et pour laisser la place à de nouvelles plantes, qui donneront une nouvelle récolte une année plus tard. La variété cultivée a été importée du Brésil. On retrouve aussi des avocats, pamplemousses, oranges, citrons et arbres à pain (Uru) ! Le lycée forme plus de 300 élèves qui étudient de l’agronomie jusqu’au commerce de la production.
Direction le Belvédère sous une grosse averse qui trempe les affaires qui sèchent rapidement dès la fin. Belle vue sur les deux baies Opunohu à gauche et Cook à droite séparées par le mont Rotui (899m).
Nous terminons par une grimpette en haut de la montagne magique offrant un autre point de vue sur la côte est et sur la baie d’Opunohu.
L’après midi est consacrée au kayak et au snorkling dans le lagon qui prend des couleurs hallucinantes avec les rayons du soleil.

Mercredi 05 juillet 2017 : 6eme jour Polynésie Française 🇵🇫 Moorea – Huahine

Les journées de transition sont toujours embêtantes. Le check-out à 10h30 et le départ à 13h15, ne nous laissant pas beaucoup de possibilité pour des activités. Nous trouvons un arrangement avec l’hôtel et profitons de la piscine en faisant un peu de travail administratif et de recherches pour la suite du voyage !
Re tour de l’île, re ferry (14h45-15h15), re transfert et enfin avion de Papeete vers Huahine (VT386 17h20-18h00) re transfert vers le Relais Mahana au sud de l’île alors que l’aéroport est au nord, encore une trentaine de minutes de trajet ! Arrivée à 19h00.
Superbe hôtel, le Relais Mahana, nous avons le bungalow 1 directement sur la plage. Apres avoir réservé la plongée pour demain, nous y dînons un beau poisson papillon délicieux.

Jeudi 06 juillet 2017 : 7eme jour Polynésie Française 🇵🇫 Huahine

Très bonne nuit, petit déjeuner sur la plage et à 08h00 départ avec Michel le responsable du club Pacific Blue Adventure pour deux plongées avec Cyril, notre moniteur du jour (12500 F payés directement à l’hôtel). Nous attendons deux autres personnes qui sont en croisière sur Paul Gauguin, que nous avons vu dans la baie de Moorea et aussi dans le port de Tahiti !

Vendredi 07 juillet 2017 : 8eme jour Polynésie Française 🇵🇫 Huahine

Nous louons une super Fiât panda rouge pour la journée afin de faire le tour de l’île.
Nous commençons par la Ferme Perlière (huahinepearlfarm.com) sur la côte nord-ouest. Perdu sur une maison sur pilotis au milieu d’une jolie baie, une des vendeuses du magasin nous explique les perles.
Le manteau, partie noire en bordure, est responsable de la sécrétion de la nacre pour agrandir la coquille. Le muscle partie blanchâtre qui est consommé. La gonade l’organe reproducteur, translucide, dans lequel est inséré le greffon, partie de quelques millimètres carrés prélevé sur le manteau de la donneuse, et le nucléus, forme ronde prélevée sur une coquille de moule vivant dans les fleuves Mississippi et Tennessee. Si le greffon est accepté, l’huître donnera une perle après 18 mois avec 0,8mm d’épaisseur de nacre, sinon il sera recraché dans les 6 semaines, dans ce cas le greffon continu à produire de la nacre, sans support, la perle qui sortira est appelée le keishi, de forme biscornue. Il y a 40 à 50% de rejet pour la première greffe. Il faut attendre 3 ans pour la prise de greffon, une vingtaine, sur le manteau de la donneuse en fonction de la couleur de sa nacre.
Après le rejet, la porteuse peu avoir une demi-sphère en plastique sous le manteau et au bout de 6 mois on le récupère avec un morceau de coquille qui découpée puis polie donnera des pendentifs, boutons, ceintures, couronnes… Le parc est de 20000 huîtres pour une production de 8000 perles par an.

Apres quelques centaines de mètres nous nous arrêtons aux anguilles sacrées. Une trentaine d’énormes poissons d’un bon mètre de long pour 10cm de diamètre avec les yeux bleu-ciels, considérées comme sacrées par les habitants du village Faie, barbotent dans une vingtaine de cm d’eau d’une rivière. Sympa mais à faire rapidement.
Huahine est une très belle île de 6400 personnes à moins de 200km de Papeete, composée de Nui, la grande au nord sur laquelle se trouve Fare et l’aéroport, et Iti, la petite au sud avec notre hôtel, reliées par un seul et unique pont au bout de la baie Maroe, dans laquelle entrent les paquebots. Elle a su garder sa douceur de vivre avec ses montagnes, le mont Turi 669m, et ses lagons calmes et idylliques. De nombreux motus de la ceinture corallienne permettent de s’émerveiller sur la richesse de la faune marine et sont utilisés pour la culture du melon et de la pastèque.
Prochaine étape le médecin pour Val qui recommence à tousser et à siffler. Depuis 30 ans sur l’île, arrivé avec l’armée et jamais reparti, le médecin a pris la nonchalance des îles, tutoiement direct oblige, tranquille en plaisantant avec son assistante… diagnostic : de l’asthme !
Après le repas sur le port, nous partons au sud pour faire le tour de Nui, passant par le belvédère à la vue sur la baie de Maroe, un peu bouchée par la végétation prenant la direction de l’ancien hôtel Sofitel pour faire du snorkling dans une eau translucide.
Nous retournons direction l’aéroport par une piste longeant la mer passant devant le Marae Manunu long de 60m … Enfin nous passons par la côte est de Iti pour revenir à notre hôtel.

Samedi 08 juillet 2017 : 9eme jour Polynésie Française 🇵🇫 Huahine

Petite balade matinale au Marae Anini situé en bordure du lagon à 1,5km ! Composé de gros blocs de
corail, il est relativement récent, consacré au dieu Oro (guerre) et Hiro (voleurs), cultes accompagnés de sacrifices humains, les derniers avant l’effondrement de cette religion contre le christianisme.
Le reste de la journée est consacré au snorkling, au transat, au paddle, même Val a essayé, et enfin à profiter de notre belle chambre et hôtel.

Dimanche 09 juillet 2017 : 10eme jour Polynésie Française 🇵🇫 Huahine – Raiatea (Tahaa)

Même balade qu’hier matin pour une petite mise en jambe, puis valises, rendu de la chambre et nous allons à 100m au restaurant chez Tara pour un Harimaha le repas tahitien. A 08h00 mise ne place des ingrédients et fermeture du four, grand trou directement dans la terre. Les ingrédients sont soit dans des grands récipients en alu ou bien dans des feuilles de bananiers. 11h00 ouverture du four puis 12h30 notre table nous attend devant la baie d’un bleu profond à turquoise.
Benitier, poisson cru, poisson tahitienne noix coco, épinards au poulet, poulet, légumes choux, banane, plantain, taro, tubercule comestible à condition d’être cuite, sinon elle est toxique. Elle peut être préparée rôtie au four ou bien en Poe Taro mélangée avec de la farine de manioc puis mélangé au lait de coco. Autre plante à goûter le Uru, arbre à pain tahitien. Cuit au four ou bien frit il peut être aussi consommé en dessert de la même manière que le Poe. Pain à la banane et coco, Dessert différentes sortes de bananes, du uru et le fameux taro.
Nous retournons à l’hôtel avant que le transfert nous amène à l’aéroport pour un vol direct départ à 17h05 vers Raiatea pour 4 nuits du 09 au 13 à la Villa Temehani, 15 minutes de vol, Roland nous attend à la sortie de l’aérogare et quelques minutes de voiture plus tard nous découvrons leur superbe maison dans laquelle Marie nous fera découvrir la cuisine polynésienne à travers tout son immense savoir faire, tous les raps pris seront variés et délicieusement bons ! Leur maison d’hôtes est la villa Temehani (vacances-tahiti.com)

Lundi 10 juillet 2017 : 11eme jour Polynésie Française 🇵🇫 Raiatea (Tahaa)

Julien de Hémisphère Sub (hemispheresub.com) vient nous récupérer directement à la pension
Deux plongées la première sur la passe Teavapiti et la deuxième sur l’épave Nordby, trois-mâts métallique de nationalité danoise construit en 1873 à Dundee en Ecosse, qui gît en bord du lagon de Raiatea, entre 18 et 30 mètres de fond depuis de début des années 1900. Cette coque complète, de 53 m de long et 8 de large est l’une des plus belles plongées de Polynésie. (Plus d’infos sur tahitiheritage.pf/epave-trois-mats-nordby/amp/)

Kayak dans le lagon jusqu’au motu en face de notre maison d’hôtes sur lequel Barack Obama a posé lui aussi les pieds il y a une dizaine de jour :0) la classe !

Mardi 11 juillet 2017 : 12eme jour Polynésie Française 🇵🇫 Raiatea (Tahaa)
Située à 200km de Tahiti, Raiatea, signifiant la douce lumière 238km2, et Tahaa partagent le même lagon qui regorge de motu avec des plages de sable blanc. Le mont Tefateaiti culmine à 1017m. C’est le deuxième centre administratif après Tahiti !
Nous repartons avec le loueur de voiture jusqu’à son agence pour faire les papiers (55000 F) et faisons un passage en ville à Uturoa, centre administratif des Iles sous le Vent.

Le Marae Taputapuatea qui vient d’être classé au patrimoine de l’Unesco depuis dimanche 09 juillet 2017. Les marae étaient des espaces réservés aux activités cérémonielles, sociales, religieuses des anciens polynésiens. Les arbres plantés ont tous des symboliques importantes et qui abritaient les oiseaux eux-mêmes messagers des dieux. Le Miro, bois de rose, le ‘aito, arbre de fer… Sur tous les marae se trouvaient des plates formes d’offrandes en bois où étaient présentées les nourritures destinées aux dieux. Non clôturé de mur, sauf symbolique moins d’un mètre, le pavage fait de pierres basaltiques plates et de corail. L’ahu monticule de terre érigé d’une stèle dressée en mémoire d’un chef défunt. Seul l’ari’i et quelques prêtres pouvaient y monter lors de l’inauguration. Des cistes contenant des fragments d’ossements, pierres dressées ou servant de dossiers. Les unu pièces de bois sculptées disposées sur le marae, représentant quelques poissons, mais surtout des oiseaux, héron, martin-pêcheur, pivert, habituaient à fréquenter les arbres de l’enceinte, étaient l’objet de leur culte. Ils avaient un caractère sacré et étaient nourris avec les offrandes. Ils s’imaginaient que les dieux incorporés dans l’oiseau festoyant, leurs présents leur été agréables, leurs cris étaient les réponses à leurs prières.
Déjeuner au restaurant de l’hôtel Atiapiti dans la baie d’Hotopuu en face du Moti Oatara (motu aux oiseaux) et la vue sur Huahine à 45km.
Suite du tour de l’île très sauvage au sud avec de belles baies et des petits motu, nous effectuons la route traversière sous la pluie et passons devant le Pain de Sucre de Fareatai.

Mercredi 12 juillet 2017 : 13eme jour Polynésie Française 🇵🇫 Raiatea (Tahaa)

Nous rendons la voiture de location et partons directement vers la marina pour la journée voilier dans le lagon avec le bateau de Roland. Marie restant chez eux nous serons donc tous les trois sur son voilier de 10m. Nous nous arrêtons faire du snorkling dans une passe entre deux motu dont Tautau avec beaucoup de courant et peu de fond. Très belle balade !

Jeudi 13 juillet 2017 : 14eme jour Polynésie Française 🇵🇫 Raiatea (Tahaa) – Tahiti – Papeete

Nous quittons Marie et Roland à regret tellement ce couple est charmant, la maison sympathique et les repas supers excellents :0)
Nous avons avancé notre vol à 15h45 via Bora Bora pour rejoindre Papeete plus tôt que prévu ! Le survol de Bora Bora nous permet de voir son superbe lagon et ses hôtels avec bungalow sur pilotis !

Catégories : Polynésie Française | Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :