Vietnam du 04 au 19 mars 2017: du 04 au 07 mars Vietnam Sud

Retour Page d’accueil – carte TDM
Hong Kong Macao pagecarte — Cambodge page – carte — Vietnam page  – carte — Japon page – carte — Indonésie page – carte — Australie page – carte — Nouvelle Zélande page – carte — Nouvelle Calédonie page – carte — Polynésie Française page – carte — Île de Pâques page – carte — Pérou page – carte et retour à la maison !

Samedi 04 mars 2017 : 1er jour Vietnam  sud 🇻🇳  Chau Doc – Can Tho
Notre chauffeur s’appelle Son mais ne parle pas du tout anglais ni français. Changement de pays changement de coutumes. Ce matin nous nous attendions respectivement, Son dans la voiture sur le parking et nous dans l’entrée de l’hôtel. Résultat 1/2 heure de retard !
img_2924 img_2931 img_2933Aujourd’hui le programme commence par une escapade en barcasse dans la forêt Tra Su, typique de cajeput inondée par le Delta du Mékong, pour contempler les cigognes, les bihoreaux et d’autres oiseaux tropicaux puis à pied sur les pistes, bordées d’arbres et animées par des chants d’oiseaux.

Ce qui nous saute aux yeux par rapport au Cambodge ! L’état des routes, très bon ici, la propreté, il n’y a presque pas de sacs et de bouteilles plastiques qui traînent partout, ni dans les canaux, ni dans les villages et enfin ni sur le bord des routes ! Des rizières partout allant des différentes teintes de verts au jaune paille en fonction de l’état de mûrissement du riz parsemées de manguiers, bananiers et quelques palmiers. Par contre ici aussi la mobylette est reine !
img_2937 img_2944 img_2957img_2964C’est en mobylette encore que nous finissons les 800m avant d’embarquer sur un long tail puis sur une barque. La balade se passe entre les arbres, des cajeputs dont on obtient de l’huile des feuilles et qui ont une écorce douce et élastique, avec des oiseaux partout, sans l’eau, sur les arbres dans leurs nids.
Pour le retour les chauffeurs des motos partent en se marrant comme des baleines, édentées, avec leur pourboire de 2000 dôngs chacun. Nous comprenons plus tard que nous leur avons donné 10 centimes …

C’est quand nous nous arrêtons déjeuner que les problèmes commencent ! La carte n’est ni explicative ni en anglais ! Pour moi un BoBun c’est simple mais Val veut du riz (Com) mais nous devons dire avec quoi ! Crevettes non poulet non … à la fin Val choisi en fonction d’une photo en moitié passée. Le résultat est plutôt bon même si le coca était chaud ! 55.000 dôngs (2,40€) pour nous deux, imbattable !
img_2969img_2970Meimg_2973Visite de l’ancienne maison des orchidées de Binh Thuy, elle a servi de décor pour certaines scènes du film L’amant de Jean-Jacques Annaud, adaptation du roman de Marguerite Duras. C’est une grande maison bourgeoise construite en 1870.

Dimanche 05 mars 2017 : 2 eme jour Vietnam sud 🇻🇳  Can Tho – Cho Lach 

img_3019 img_3020 img_3022 img_3024Aujourd’hui départ à 07h30 par barque pétaradante sur un des bras du Mékong le Hau Diang pour découvrir le marché flottant de Cai Rang, le plus gros marché de gros du coin. Dans un enchevêtrement de bateaux les échanges se font entre producteurs et acheteurs mais aussi d’autres plus petites embarcations s’attachent aux bateaux des touristes pour vendre à la pièce légumes et fruits ! Il y a même des restaurants ceux sont les « navigate in » :0)

img_3039 img_3047 img_3053 img_3059 img_3060
img_307010km en vélo, sur le plat par des sentiers serpentant entre les canaux et les habitations, une population sympathique et un marché ! Très très sympa. Le guide nous montre les arbres du durian, jack, kapoc… et nous croisons même une autruche. Petit repos dans un hamac en dégustant une mangue. Nous passons par un mignon petit ferry puis faisons la photo sur un pont de singe !

img_3077 img_3079 img_3081La balade se termine avec la dégustation d’un repas gargantuesque avec une sorte de grosse crêpe fourrée aux crevettes et légumes que nous devions couper et rouler dans des feuilles de salade, puis chien au gingembre, à moins que se n’est été du porc, et même un poisson grillé qu’il a fallu décortiquer avec des baguettes, Val m’a bien entendu laissé faire, avant de le rouler lui aussi dans des feuilles et tremper les rouleaux dans de la sauce façon nems ! Bref bien bon tout cela !

img_3064img_3063 img_3067

Vers la fin nous nous arrêtons dans un temple sous un ficus microcarpa énorme vénéré et qui ne peut donc pas être coupé mais juste étayait les branches pour passer dessous ! Il a au moins 150 ans !

img_3101 img_3104 img_3106 img_3117 img_3120Nous sommes très bien, et seuls, dans notre gîtes Nam Hien à Cho Lach. Pour fêter cela nous avons bu une bouteille de vin vietnamien de Da Lat blanc mais il existe aussi en rouge ! C’est avec nos charmantes hôtes que nous avons confectionné nos nems d’entrée qui étaient super bons très parfumés ! Une bonne partie de rigolade devant notre inexpérience et notre pauvre dextérité !

Lundi 06 mars 2017 : 3 eme jour Vietnam sud 🇻🇳 Cho Lach – Ho Chi Minh-Ville (Saigon)

img_3125 img_3128Avant de partir photo de famille obligatoire ! Aujourd’hui et demain Ho Chi Minh-Ville mais beaucoup de monde l’appelle toujours Saigon un nom rempli d’exotisme, de volupté et vénalité : fumeries d’opium, maison close , tripots… !

Un peu d’histoire. Faisant partie du royaume khmer, comme tout le delta du Mékong, elle s’appelait Prey Nokor. Les Annamites chassés par la menace chinoise du nord, du Tonkin, s’y installèrent et en 1674 la baptisèrent Saigon, signifiant « bois de kapokier ». Au XIX eme elle devient capitale de la Cochinchine jusqu’en 1859 date de la conquête de la France. Le 5 juin 1862 la Cochinchine devint une colonie française. Saigon fut transformée par un plan d’urbanisme strict dont les artères devaient se croiser en angle droit et être bordées de maisons coloniales. Elle fut surnommée « le petit Paris d’Extrême-Orient ». Les années folles se terminèrent par la fin de la guerre d’Indochine en 1954 et le partage du Vietnam en deux, nord et sud dont la frontière était le 17ème parallèle, par les accords de Genève en 1954. Adieu français , bonjour les américains ! En 1962 pour défendre le sud du péril rouge du nord, Saigon devient le centre de la machine de guerre américaine jusqu’à sa chute le 30 avril 1975 qui marqua la fin de la guerre du Vietnam. De 13 à 15 millions de tonnes de bombes ont été déversées sur le Vietnam (3 à 4 fois le tonnage de la deuxième guerre mondiale !) explosifs, mais aussi des produits chimiques le tristement célèbre agent Orange, défoliants, napalm sur plus de 50% des terres … bref une horreur !

Sa deuxième guerre terminée Saigon est envahie par les Viêt-minh communistes du nord, elle la capitaliste du sud, pour être rebaptisée Ho Chi Minh-Ville le 02 juillet 1976, en hommage posthume au père de la nation, mort le 02 septembre 1969 à Hanoi.

Coupée du monde extérieur pendant 10 ans (1975 à 1985) c’est en 1987 qu’elle entame son réveil avec le lancement par le gouvernement du « Doi Moi » le « changer pour faire du neuf ». Aujourd’hui elle est redevenue la capitale économique du pays avec plus de 20% du Pnb et 40% des exportations du pays passant par son port !

C’est en 1904 que mon grand-père Guermeur est né à Dap Cauh au Tonkin et après avoir fait des études d’officier de la marine nationale il est nommé Chef d’état major de la marine française en Indochine à Saigon en 1953.   Plus d’infos ICI Même si nous lui avions demandé à mainte reprises, il n’a malheureusement jamais voulu écrire ses mémoires, ses souvenirs se sont éteints avec lui en 1992 !

img_3131Les faubourgs de Saigon n’échappent pas à la règle de la commercialisation à outrance mais quand même de larges avenues longeant les canaux permettent une circulation plus fluide, d’autant plus que des voies de chaques cotes sont réservées aux mobylettes surreprésentées !

Le chauffeur nous dépose au Ruby River (rubyriverhotel.com.vn), nous récupérons la chambre (la 705) et nous voici partis à la découverte de Saigon !

img_3136 img_3139Nous sommes proches   marché Ben Thanh osans grand intérêt à part la forme en hall en d’époque, le pluil Nous déjeunons chez-s Thanh Binh é juste à côté (omelette aux crabes, riz et riz aux legumes) deux bières café flan pour 286.000 dongs (12,50€) c’est plus cher que dans les campagnes !

img_3153 img_3155 img_3156Nous partons à pied vers le City Hall, structure bizarre, construit vers 1908. Un tour dans le hall d’entrée de l’hôtel Continental le palace le plus ancien d’Extrême Orient, lieux des correspondants presses pendant la guerre. Juste en face l’Opéra, que nous ne pouvons pas visiter malheureusement.

img_3177 img_3179 img_3181img_3166 img_3169 img_3173Puis la poste centrale, magnifiquement coloniale créée par Eiffel lui même et juste en face la cathédrale Notre Dame toute en brique, toujours sacralisée, assez austère, avec de nombreux ex-voto dont beaucoup en français !

img_3175Apres être partis depuis quelques années les américains reviennent d’une manière plus commerciale :0)

img_3194 img_3195Sur le chemin retour nous avons testé pour vous le coiffeur et la manucure (220.000 dôngs/9,5€) et pour moi il a pris son temps pour me couper les cheveux blancs ce qu’ils ne voient pas souvent ici :0))

Et enfin, nous avons testé pour vous les masques antipollution, c’est vraiment une mode nécessaire !

Ce soir nous avons voulu nous faire plaisir et changer un peu le standing de nos repas. C’est chez Temple Club (65 Huỳnh Thúc Kháng) que nous dînerons. Le lieu sent encore bon les belles années de la présence française avec des salons, et devrait avoir beaucoup d’histoires à raconter ! Et en plus les plats sont excellents mélange de saveurs occidentales et orientales.

Mardi 07 mars 2017 : 4 eme jour Vietnam sud 🇻🇳 Ho Chi Minh-Ville (Saigon)

Le Palais de la réunification (40000 dôngs par personne). Entrée dans l’histoire le 30 avril 1945 lorsque les chars enfoncèrent la grille et qu’un soldat monta sur le toit pour changer le drapeau sud vietnamien par celui du GPR (Gouvernement révolutionnaire provisoire)
Construit entre 1962 et 1966, appelé Palais de l’indépendance puis Palais présidentiel et enfin Palais de la réunification par les communistes, sur les ruines de la residence du gouverneur d’Indochine datant de 1968 mais bombardée en 1962 lors d’une tentative d’un coup d’état. Il a été transformé en musée en 1990. Tout est resté dans son jus de l’époque, les meubles très disign actuel datent des années 1960 et s’intègrent parfaitement dans l’architecture très aérée et ventilée. Tout se visite. De l’appartement à la chambre du président en passant par les salle de banquet, de danse, de réception et du conseil des ministres… jusqu’au bunker toujours couvert de cartes et d’instruments téléphoniques et de radios dignent d’un film de James Bond des années 70 ! Des panneaux explicatifs en français, des photos et cartes d’époques, le lieu vaut vraiment la visite !

La pagode de l’empereur de Jade (Chau Ngoc Hoang ou la pagode aux tortues)
Construite en 1909 par des chinois originaires de Canton. Plusieurs pièces avec des statues grimaçantes et richement habillées, représentant des personnages de la mythologie taoïste et bouddhique, dont la représentation de l’empereur de Jade, Ngoc Hoang. Dehors une mare avec des tortues d’eau énormes et un jardin agréable dont la relative tranquillité contraste avec les brouhahas de la ville.

Nous avons testé le taxi au son de Abba parsemé de nombreux coups de klaxon, avec compteur 78000 dôngs pour faire une bonne partie de la ville de l’est du quartier 3 au sud du 1 !

Nous avons testé pour vous !
Le massage traditionnel dans une association d’aveugle 80.000 vnd chacun (185 Cing Quynh). Garçons et filles séparées. Un massage tonique, c’est le moins que l’on puisse dire dans des cabines et des tables spartiates, une petite serviette et c’est parti pour une heure de frictions, tapotements énergiques et autres claques, jusqu’au massage crânien. On sait maintenant ce que les chiens ressentent quand on les gratouille et qu’on leur caresse le poil vigoureusement ! Et pourtant en sortant on est détendu et bien ! Alors sommes-nous un peu maso ou bien l’absence de la vision rend leur sens du touché plus sensible et attentionné ! De toute manière nous avons fait une bonne action.

Et partout dans la ville les motos par millions qui attendent en ligne continue à chaque feu à droite des voitures. Traverser devient quelques fois périlleux, personne ne laisse passer les piétons tant qu’ils peuvent passer devant ils le font même sur les passages piétons et sur les trottoirs. Ces derniers sont des parking encombrés sur lesquels il faut slalomer. Terrible !

Voila Saigon cest terminé nous n’avons pas eu le temps de tout voir, tout ressentir mais quand même nous avons bien apprécié malgré le bruit et pollution !

Catégories : Vietnam | Étiquettes : , , , , , , , , , | 3 Commentaires

Navigation des articles

3 réflexions sur “Vietnam du 04 au 19 mars 2017: du 04 au 07 mars Vietnam Sud

  1. Pingback: Hong Kong – Macao du 07 au 12 février 2017 | Le blog des voyages de Valpat

  2. Pingback: Macao le 09 février 2017 | Le blog des voyages de Valpat

  3. Pingback: Cambodge du 12 février au 03 mars 2017 | Le blog des voyages de Valpat

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :