Corfu du 13 au 17 juillet 2016

Mercredi 13 juillet 2016 : 4ème jour : Corfu
Waterhoppers CorfuWaterhoppers Corfu  Waterhoppers CorfuAujourd’hui nous avions réservé deux plongées pour Patmatlou seulement Val ne voulant plus plonger malgré une expérience réussie au Cap Vert en août 2010. Un moniteur vient nous chercher avec sa voiture à 10h20 à l’hôtel pour nous amener à Ypsos à 10 minutes de notre hôtel. Là nous embarquons sur le bateau et 20 minutes plus tard nous arrivons dans une petite baie de galets avec une eau cristalline très claire et bleue turquoise, un ponton et un petit club de plongée accoudé à un restaurant avec sa terrasse ombragée, un petit coin de bonheur, juste à coté d’un hôtel immonde le Barbati Beach. Le club est le Waterhoppers Corfu (sur Facebook).

Nous ne sommes que trois certifiés, nous plongerons donc ensemble. L’avantage de partir de la plage en plongée et de pouvoir enfiler la combinaison directement dans l’eau ce qui est largement plus facile. Palmes, masque, stab, bouteille, qu’ils nous préparent, et nous voici harnachés pour effectuer les 10 mètres nous séparant du club de la mer salvatrice car rafraîchissante. Explications, binôme et nous voici vidant notre gilet pour couler doucement et découvrir les fonds marins. Des posidonies, un mur avec un tombant, à 13 m max, l’instructeur nous surveille les premières minutes puis satisfait de notre aisance nous fait définitivement confiance. Pas beaucoup de choses à voir, pas beaucoup de poissons non plus, mais des algues et des coraux multicolores. Dans les trous du mur que nous longeons en descendant, je recherche des poulpes, murènes et autres mérous, mais non juste des anémones et un poisson pierre. Nous remontons au bout de 50 minutes enchantés, ne demandant qu’à refaire une autre plongée même si c’est la même.
Le temps de prendre un bain, et nous voici repartis pour 50 autres minutes. Au retour, petite collation au restaurant puis retour par trajet inverse. Références : Krouzen 18m / 50 minutes fois deux.

Appéro Corfu Imperial, Grecotel Exclusive Resort Diné Corfu Imperial, Grecotel Exclusive ResortRetour à l’hôtel, fargnante, apéro, jeux de cartes, dîner, dodo ;o)

 

 

 

Jeudi 14 juillet 2016 :5ème jour : Corfu – Paleokastritsa
Monastère de la Panagia Théotokos à Paleokastritsa Monastère de la Panagia Théotokos à Paleokastritsa Monastère de la Panagia Théotokos à Paleokastritsa Monastère de la Panagia Théotokos à Paleokastritsa Monastère de la Panagia Théotokos à Paleokastritsa Monastère de la Panagia Théotokos à Paleokastritsa Monastère de la Panagia Théotokos à Paleokastritsa Monastère de la Panagia Théotokos à Paleokastritsa Monastère de la Panagia Théotokos à Paleokastritsa Monastère de la Panagia Théotokos à Paleokastritsa Monastère de la Panagia Théotokos à Paleokastritsa Monastère de la Panagia Théotokos à PaleokastritsaAujourd’hui nous jouons les explorateurs dans les terres. Nous décidons de nous rendre vers Lakones village à l’ouest de l’ile. Au début la route est large et serpente entre les lauriers roses, rouges, des oliviers, en très grand nombre, de cyprès, dépassant largement les autres espèces, beaucoup de fleurs, genets, chardons… très sauvage, pas beaucoup de constructions. Puis nous attaquons les plus petites routes traversant des villages dans lesquelles les voitures ne peuvent pas se croiser et donc encore moins les nombreux cars de touristes crachant leur cargaison en bas des édifices à visiter. Les corfiotes ont donc mis en place à l’entrée des zones étroites, un système de feux de circulation avec le temps d’attente s’égrainant sur un affichage lumineux, 2 minutes 30 pour la plus part, mais nous avons aussi croisé un 7 minutes 30, justifié par la longueur du passage étroit, mais quand même… ça fait long !
Après les derniers virages nous nous garons juste devant l’entrée du Monastère de la Panagia Théotokos tout au bout du village de Paleokastritsa. Pour nous mettre dans l’ambiance, Val et Mat doivent se couvrir les épaules et les jambes, choisissant pour l’occasion des tissus jaunes imprimés de fleurs donnant un coté de tables méditerranéennes ;o). Très arboré et fleuri c’est déjà un havre de paix (entre deux groupes de touristes qui arrivent fatigués car les cars les laissent en bas des derniers virages et la cote raide et longue sous le soleil ne doit pas être évidente pour beaucoup) ! A droite avant l’entrée un très beau panorama sur cette partie de la cote très accidentée avec de grandes falaises flanquées de petites criques aux eaux turquoises. En bas un bateau de plongée nous nargue, nous nous rattraperons demain !
Le monastère a été fondé au début du XIIIème siècle présentant une très belle architecture avec son magasin vouté, vendant huile d’olives, nougat, miel et limoncello fabriqués par les moines, l’église, son plafond peint et ses icônes byzantines et surtout son cloché décalé que l’on retrouve en photo sur toutes les recherches, ses popes et son système, comme en Bulgarie, de four à cierges permettant l’évacuation des fumées, et son petit musée renfermant des objets de cultes.
Côte de Paleokastritsa Côte de Paleokastritsa Monastère à PaleokastritsaToujours aventureux nous voulons avoir un point de vue en hauteur et pour cela nous prenons un petit chemin indiqué sur Google seulement. Ça monte, ça tourne, ça se transforme en chemin de terre cimenté au début, serpentant entre les oliviers et quelques maisons, à tel point que rapidement, nous nous retrouvons complètement isolés, mais avec une vue imprenable sur la cote. Seul inconvénient le bruit de fond émis par Val incluant quelques reproches et retours sur certains voyages où nous nous sommes un peu perdus sur des raccourcis illusoires…
château d’Angélokastro château d’Angélokastro château d’Angélokastro château d’Angélokastro château d’Angélokastro Lou Mat au château d’Angélokastro château d’AngélokastroMais bon tout fini bien nous retrouvons la route goudronnée qui nous amène au château d’Angélokastro (Saint Ange). Un sentier à chèvres monte vers le sommet de la colline vers les ruines du château, après avoir payé 2€ l’entrée. Datant du XIII ème siècle, construit par Ange Commène pour se protéger des incursions des pirates, il n’en reste que quelques frondaisons desquelles nous nous faisons une idée ici de la cour, ici de l »église avec ses tombes creusées à même le roc, là des citernes, l’eau devrait être un problème à gérer ici, et surtout encore une fois une vue imprenable sur cette cote déchirée et baignée par une mer dans tous les tons de bleu !

Corfu Les feux de circulation Corfu Les feux de circulation église, Ippapanti-Kirche – Komeno église, Ippapanti-Kirche – Komeno église, Ippapanti-Kirche – KomenoRetour par le feu de 7 minutes 30 devant lequel nous attendons en seconde position, donc bien 5 bonnes minutes… C’est très long :o)
Juste avant d’arriver à notre hôtel, nous avions repéré une petite église, Ippapanti-Kirche – Komeno, au bout d’une pointe entourée d’eau. Elle est en restauration, mais renferme quelques belles icônes et surtout est baignée d’une douce zénitude malgré le soleil de plomb.

Le soir après le repas nous écoutons un instant un orchestre de Syrtakis sur la célèbre musique composée par Míkis Theodorákis pour les besoins du film Zorba le grec et la démonstration de danse par Antony Quinn… Petit instant de bonheur !

Vendredi 15 juillet 2016 : 6ème jour : Corfu

De nouveau plongée aujourd’hui mais nous prenons notre voiture pour rejoindre l’embarcadère en compagnie de Val lui ayant vanté les mérites de la crique et du restaurant de plage.
Toujours que nous trois diplômés, nous plongerons seuls un peu plus profond qu’avant-hier. Départ en bateau pour rejoindre le spot 5 minutes plus tard juste aux pieds d’un hôtel assez immonde, il y en a quelques uns dans le coin.  On s’équipe et on saute par l’arrière du bateau, quelques minutes plus tard, les stab se dégonflent et nous voici plongeant encore une fois. Pas grand-chose à voir alors j’observe mes enfants. Mathilde écarte les bras et « vole » dans l’eau et Louis juste au dessus se rapproche jusqu’à lui tomber dessus. Ils se regardent et… s’invectivent à coup de bras balancés en l’air ! Heureusement que nous nous trouvons dans le monde du silence, havre de paix :o)

Puis un gros câble nous apparaît, puis des sortes de colonnes formant comme un montagne déchiquetée. Ceux sont des filets de pêche accrochés au fond et dont les flotteurs en liège s’évertuent à essayer de les arracher du sol. Des filets il ne reste rien de visible, les algues et autres concrétions ont tôt fait de tout recouvrir.
Nous continuons la descente jusqu’à atteindre les 30m et pour découvrir une forme étrange, une sorte de bateau pirate avec son beaupré et des bouts encore accroché. Nous espérons un galion ;o) mais non c’est un bateau de pêche dont le mat est tombé ! Nous traversons la cabine dont il reste la radio dont le combiné pend lamentablement. Devant une épave, nous sommes toujours des aventuriers comme si nous allions trouver un trésor ! Mais il est temps d’entamer la remonté quelques poissons nous accompagnent, nous nous amusons à créer des ronds d’air qui montent vers la surface en se dilatant. Palier 3 minutes à 5 mètres et d’un seul coup mon Louis m’arrache mon octopus pour pomper l’air de ma bouteille, la sienne étant vide… Il m’avait déjà fait le coup au Cap Vert ! Pas d’affolement ni de son côté et encore moins du mien, je lui demande si tout va bien, ok, je regarde la pression restant dans ma bouteille, ok, je l’accroche et nous attendons. Le moniteur voyant cela s’approche de nous et tend son octopus à Louis pour qu’il change de détendeur. Il finira le palier avec lui et moi tout seul :o)
Corfu 2016 Val Mat Corfu 2016 Pat Lou Corfu 2016 club plongéeNous déjeunons à ce splendide petit restaurant de plage attendant la deuxième plongée, la même qu’hier mais comme c’est la dernière nous souhaitons la faire. Malheureusement trop de monde pour les baptêmes et le vent se levant, ils préfèrent annuler. Nous repartons un peu dépités.
Références : Nisaki 30m / 40 minutes Epave filets et Lou sans oxygène fini sur ma bouteille pour le palier.
Retour à l’hôtel

Samedi 16 juillet 2016 : 7ème jour : Corfu
Corfu Mat pdj oeuf vin blanc Corfu Lou chez le tatoueur Unicorn Tattoo café Bristol Corfu café Bristol Corfu taverne Marina’s Corfu taverne Marina’s Corfu bijoutier Pavlos CorfuC’est le dernier jour donc nous avons prévu un peu de repos, mais quand même Lou voulant se faire tatouer nous devons aller à Corfu ville. Devant prendre des forces Mat teste les œufs avec du vin blanc mousseux au pdj ! Le temps de faire des emplettes pour ValMat, de retrouver le tatoueur (Unicorn Tattoo) afin de prendre rdv, nous déjeunons à la taverne Marina’s, recommandé par le bijoutier, Pavlos, chez qui nous avons fait pour les filles de nombreux achats ! Lou se faisant tatoué de sa croix de vie sur l’intérieur de l’avant bras gauche, nous  buvons un café au superbe Bristol, puis nous retournons à l’hôtel.

Mat et moi-même décidons de tenter le ski nautique, Lou ne pouvant pas se baigner avec son nouveau tatouage. Pierre, feuille, ciseaux… C’est Mat qui passera en premier, et moi qui aura la pression ;o)

Ils nous expliquent, après avoir passé le gilet de sauvetage, comment nous lever  avec exercices à l’appui, puis Mat chausse les péniches, attachées par une corde sur les spatules pour éviter qui nous écartèlent… et les explications continuent dans l’eau, accrochée à la barre sur le coté du bateau. Bien s’assoir, ressortir l’avant des skis de l’eau, le bateau accélère, attention ne pas se lever trop vite, puis bien mettre les fesses en avant, pas les épaules, et … la voici qui sort sur ses skis. Le bateau ralenti, elle s’enfonce dans l’eau, re explications, corrections  et c’est reparti !
Corfu Ski nautique Corfu Ski nautique Corfu Ski nautique Corfu Ski nautique Corfu Ski nautiqueAu bout de quelques allers retours la voici au bout de la corde, le bateau accélère, Mat sort de l’eau, s’étire sur ses jambes et la voici sur les skis telle une professionnelle en herbe. Papa très fier de sa fille, mais alors quelle pression… Le bateau la ramène vers le ponton, elle se lâche, fini sa course doucement, enlève ses skis et nage vers l’embarcadère. Nous arrivons avec le bateau, ValMatLou seront dedans pour me soutenir dans l’effort, et se moquer de moi aussi, mais je ne leur en laisserai pas ce loisir. Idem Mat, barre, puis corde, c’est comme le ski alpin on déporte le poids sur un ski et on tourne doucement. A la fin je me sens prêt à passer la vague, mais le moniteur me cri « non » car il ne veut pas me voir m’exploser :o) C’est sympa, à réessayer !

Dimanche 17 juillet 2016 : 8ème jour : Corfu – Munich – Lyon

Grechotel Corfu Imperial maison 118 Grechotel Corfu Imperial maison 118 Grechotel Corfu Imperial maison 118 Lou en boite à fumer ! Corfu vue de l'avion Corfu vue de l'avion notre hôtel sur la pointe et le club nautique en vert Vol retour Corfu Survol des iles vers la Croatie Vol retour Corfu Survol des iles vers la Croatie Le voyage retour se passe plus lentement que celui d’il y a une semaine. Nous rendons la voiture à l’aéroport, embarquons pour le vol vers Munich à l’heure, un peu plus de temps pour le transfert, Lou s’enferme dans la Camel Smoking Zone. Le vol est en surbooking, Mat demande à embarquer sur un vol direct vers Orly, au lieu de passer par Lyon, puis train vers Paris, mais le prochain part dans une heure à l’autre bout de l’aéroport et le dernier du soir l’amène à 23h00 à Orly, ce qui lui fait trop tard. Dommage il y avait en plus un dédommagement à la clé…
A l’aéroport nous dînons avec Mat, puis la laissons rentrer dans le train, nous déposons Lou chez lui, et rentrons chez nous. Ça y est la magie de ces vacances se termine, nous retombons dans notre vie, ménage, lavage car nous repartons lundi au Cap D’Agde puis Roussillon. Malheureusement, le séjour de Val sera un peu écourté pour retourner sur Paris au chevet de son papa, qui décidera de quitter la scène une dernière fois le vendredi 22 juillet 2016 vers 22h30 ! Une autre réunion de famille, un peu moins joyeuse celle-ci !

Catégories : Corfou, Grèce | Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :