Lundi 14 septembre 2015 : 2ème jour

Palais des Doges Palais des Doges Palais des Doges Nous voulons commencer par le Palais des Doges car nous l’avions fait avec nos enfants il y a maintenant plus de 13 ans et même si il n’a pas du beaucoup changer, le souvenir que nous en avons est un peu estompé. Donc Vaporetto jusqu’à San Marco, quelques minutes et 40 euros, incluant les autres musées de la Place San Marco, après nous voici dans la place. Nous commençons par la cour intérieure magnifique, dont les ailes n’ont pas été construites à la même période, suite à un incendie, puis nous montons dans les étages en empruntant l’escalier d’or, nous passons devant la « bouche du diable » boite aux lettres servant aux dénonciations, et enfilons les salles toutes plus belles les unes que les autres ornées de tableaux sur les murs et au plafond aussi.Palais des Doges Palais des Doges Palais des Doges Palais des Doges Palais des Doges Palais des Doges La salle des 4 portes, antichambre d’honneur, celle de l’Anticollège, antichambre d’honneur pour les ambassadeurs et les délégations, celle du Collège, réunissant les Sages du conseil, politique extérieure, et la Seigneurie, composée des trois chefs de la Quanrantia et du Conseil Mineur, préparant et coordonnant les travaux du Sénat et enfin justement celle du Sénat. Là se terminait le conseil administratif les autres salles sont celles de la justice. La salle du Conseil des Dix, membres choisi par le Sénat et élus par le Grand Conseil auquel s’ajoutait le Doge et ses conseillers. La Salle du Porte-Tambour, dont le passage secret donne directement aux salles des Trois-Chefs du Conseil des Dix et des Inquisiteurs (que nous découvrirons mercredi matin lors de la visite des Itinéraires secrets). Elle servait d’antichambre à ceux qui avaient été convoqués par la magistrature.
Salle du Grand ConseilSalle du Grand ConseilSalle du Grand ConseilLa salle de la Quarantia Civil Vecchia, organe d’appel et enfin la Salle du Grand Conseil, la plus belle et la plus grande (53 m de long par 25 de large, l’une des plus grandes d’Europe !). Organisme très ancien formé de tous les patriciens vénitiens ayant atteint l’âge de la maturité, indépendamment de leur prestige, mérite ou richesse. Derrière le trône se déploie la plus grande toile au monde, Le Paradis réalisé par Le Tintoret dans son atelier entre 1588 et 1592. Tout autour de la salle une frise avec un cartouche pour chaque Doges, sauf pour Marin Faliero qui tenta un coup d’état en1355 qui fut décapité et condamné à l’effacement total de son nom (Damnatio) et qui est représenté par un voile noir.
Le pont des Soupirs de l'extérieurLe pont des Soupirs de l'extérieur le versoLe pont des Soupirs de l'inteérieurLe pont des Soupirs de l'inteérieurLe pont des Soupirs de l'inteérieurLe palais des Doges : l'Escalier des GéantsEnfin l’intérieur du pont des Soupirs pour visiter la prison neuve, visant à améliorer les conditions de vie des prisonniers, rien de très glamour dans tout cela. Nous passons à côté de l’Escalier des Géants, statue de Mars (le dieu de la guerre) et de Neptune (le dieu des mers).
L'aqua alta place San marco L'aqua alta place San marcoEn sortant coté place San Marco nous nous apercevons que cette dernière est sous 15 cm d’eau ! L’Aqua Alta commence toujours là car c’est le point le plus bas de Venise.

Arrêt Cimitero...Nous reprenons le Vaporetto en direction de Murano, l’île du verre éponyme, la plus proche de Venise au nord. L’arrêt précédant notre destination est Cimitero, eh oui à Venise même les enterrements se font en bateau et sur une île !
Nous nous baladons le long des canaux bordés de magasins d’objet en verre, de toute forme et pour toute utilisation. Déjeuner à La Perla Ai Bisati, pas d’enseigne, rien que les bruits de couverts et les éclats de voies peuvent nous indiquer que c’est bien là le restaurant. C’est typique, rapide, bon (pâtes aux coques, friture) et la spécialité en dessert les Bussolai à tremper dans le vin Santo.
Notre marche nous emmène dans un magasin (Calle de le Conterise) qui fabrique directement devant nous ses petites boules de verre creuses, avec une dextérité impressionnante. Le verre est en rouleaux de  8 mm de diamètre dont il fait fondre l’extrémité avec un chalumeau, formant une petite boule au bout de sa paille puis souffle dedans, comme nous le faisions avec notre pâte à ballons. Malheureusement pas de possibilité de filmer.
Murano Basilique Santi Maria Basilique Santi Maria Basilique Santi Maria Basilique Santi Maria Basilique Santi Maria Basilique Santi Maria Basilique Santi Maria Murano MuranoEntre deux magasins nous intercalons la Basilique Santi Maria e Donato avec son superbe pavement, sa Vierge dans la coupole et enfin, Murano oblige, son Christ en verre.
Pour le retour nous décidons de passer par la ligne 1, traversant le Grand Canal et ses magnifiques palais, jusqu’à Académia puis de rentrer à pied.
Dîner chez nous. 14053 pas aujourd’hui !

Catégories : Venise | Étiquettes : , , , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :