Venise : Dimanche 13 septembre 2015 : 1er jour

Et voilà ! Nous sommes arrivés à Venise et nous attendons au Pullman Bar, qui n’a rien à voir avec la célèbre chaîne d’hôtel, que notre hôte pour les prochaines nuits vienne nous récupérer, en buvant un café. Il faut dire qu’avec le réveil à 03h30, pdj à 04h00, dans la voiture à 04h30 pour arriver à l’aéroport à 05h00, nous avons déjà passé une première partie de notre journée malgré les 09h00 à ma montre.
Le vol s’est bien passé, un quart d’heure d’avance, l’équipage sympa mais sur EasyJet leur petit déjeuner est toujours aussi mauvais, que se soit le café, avec le pochon style thé trempant dedans, ou bien les viennoiseries en moitié rassies ! Comme l’appartement se situe dans le Dorsoduro (Calle Guardiani), nous avons pris le bus pour venir de l’aéroport (15€ pp a/r) plus un pass 3 jours à 40€. C’est la première fois que nous prenons ce moyen de transport pour les trajets aéroport, c’est pas le plus agréable (bateau privée) ni le plus exotique (Vaporetto) !Roberto nous récupère et nous sert de guide touristique sur le chemin de son appartement. Nous passons devant l’ancienne manufacture de Tabac, qui est maintenant le Tribunal, puis devant la prison, toujours en service, ce qui est très étonnant quand on connait les prix de l’immobilier à Venise, devant l’ancienne ferme, afin d’avoir du lait frais,…
L’appartement est sympa, en longueur donnant sur une petite cour calme, sauf à la sortie de l’école maternelle juste en face, avec possibilité de 6 couchages. Il nous demande notre pièce d’identité, copie le numéro, nom et date de naissance, demande la somme due (464€ pour les 3 nuit) et le voila reparti vers le Lido. Il est 10h30 nous sommes à Venise chez nous ;o)
Osteria Alla Bifora assiette de Bressaola Osteria Alla Bifora assiette de la pêche Osteria Alla Bifora le premier Spritz du séjour 20150913_venise02Après un petit repos, nous repartons en direction de la place Campo Santa Margherita pour aller déjeuner à l’Osteria Alla Bifora en terrasse (mais nous aurions pu aussi retourner à la Cantinone Gia’ Schiavi Fondamenta Nani 992 Dorsoduro pour manger des Cicchetti, tartines, en buvant de très bon vins et notamment du Fragolino un vin blanc avec un goût de framboise! Nous irons demain peut être). Toujours très bon même si c’est un peu cher, l’assiette de Bresaola sur son lit de verdure, et celle de la pèche avec ses trois différentes brandades, vraiment très bien mais avant tout… Nous buvons notre premier Spritz ;o).
Courses faites et ramenées dans le réfrigérateur de notre appartement, nous voici prendre le Vaporetto en direction de Giardini pour visiter les différents pavillons de la Biennale d’Art Contemporain. Et bien si j’ai aussi rigolé, car il y a des trucs très fumeux, beaucoup d’autres étaient très sympathiques. Répartis en pavillon des différents pays, dans un grand parc, séparé en deux par un canal, il faut rentrer dans chacun après avoir admiré l’extérieur aussi. Quelques uns sortent du lots à mon goût, même si je pense que je ne suis pas un épicurien de l’art contemporain ;o) comme Biennale d'Art Contemporain Venise 2015 Biennale d'Art Contemporain Venise 2015 Biennale d'Art Contemporain Venise 2015 Biennale d'Art Contemporain Venise 2015 Biennale d'Art Contemporain Venise 2015 Biennale d'Art Contemporain Venise 2015 Biennale d'Art Contemporain Venise 2015 Biennale d'Art Contemporain Venise 2015 Biennale d'Art Contemporain Venise 2015 Biennale d'Art Contemporain Venise 2015 Biennale d'Art Contemporain Venise 2015 Biennale d'Art Contemporain Venise 2015 Biennale d'Art Contemporain Venise 2015 Biennale d'Art Contemporain Venise 2015 Biennale d'Art Contemporain Venise 2015 Biennale d'Art Contemporain Venise 2015 Biennale d'Art Contemporain Venise 2015 Biennale d'Art Contemporain Venise 2015 Biennale d'Art Contemporain Venise 2015 Biennale d'Art Contemporain Venise 2015Le Canada, avec son Dépanneur, ses pots de peintures empilés et en haut son jeu avec les pièces, La Russie avec son énorme casque de pilote de chasse, dont les yeux sont en mouvement dedans, celui de la Norvège, Suède et Finlande avec toutes ses vitres cassées et ses haut-parleurs délivrant un son en fonction du mouvement, le Japon avec des centaines de clés suspendues à des fils rouges entremêlés, la Corée et sa vidéo d’une jeune femme évoluant dans une sorte de vaisseau spatial, film très addictif, le Brésil avec ses statues et autres objets… et d’autres assez fumeux comme celui de la France et ses sapins montés sur roulettes et en mouvement, mais surtout ses salles avec du son (??), celui de la Grande Bretagne avec ses statues VV (Verges, vagins) avec des Camel plantées dans les orifices, le Japon et ses pneus, la Grèce avec je ne sais pas j’ai pas compris ! Un bon moment que nous avons du écourter car la manifestation ferme à 18h00. Nous ferrons après demain la partie Arsenal. Petit pèlerinage par la Via Garibaldi, pour boire un Spritz à l’eau, revoir l’endroit où j’avais jeté Mathilde dans le canal, la suivant dans l’eau. C’est impressionnant de voir les paquebots immenses au bout de l’avenue. Nous reprenons la ligne 4.1 à Arsenal pour faire le tour de Venise par le nord et profiter du couché de soleil, puis nous rentrons chez nous pour dîner et se coucher pour un repos bien mérité. Mon podomètre affichant 18530 pas quand même !

Catégories : Venise | Étiquettes : , , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :