Vendredi 31 juillet 2015 : 7ème jour

Vendredi 31 Juillet – VARNA > VELIKO TARNOVO – La cité des Tsars Bulgares
Bulgarie les Pierres plantées (Probitite Kamani) Bulgarie les Pierres plantées (Probitite Kamani) Bulgarie les Pierres plantées (Probitite Kamani)Bulgarie les Pierres plantées (Probitite Kamani) Bulgarie les Pierres plantées (Probitite Kamani) Bulgarie les Pierres plantées (Probitite Kamani) Bulgarie les Pierres plantées (Probitite Kamani)A l’intérieur des terres, à quelques kilomètres de Varna se trouve un des phénomènes naturels les plus extraordinaires de la Bulgarie – les Pierres plantées datant de plus de 50 millions d’années et résultant à priori de l’érosion d’un fond marin, mais il y a aussi toujours de vives polémiques : formations naturelles, vestiges d’une cité ancienne ou à croire la légende, des combattants pétrifiés sur le champ de bataille. Se dressant sur des km² ce site est classé au Patrimoine Naturel de la Bulgarie depuis 1937. En regardant bien et suivant l’angle on peut voir des figures…Nous regrettons de ne pas avoir pris le temps de partir au nord de Varna pour découvrir le monastère d’Aladja, l’un des rares monastères rupestres bulgares (4 au total) même s’il n’est plus en activité depuis très longtemps et qu’il ne reste presque rien de la vie monastique à part quelques fresques sur les plafonds… Une prochaine fois peut certainement !
le cavalier de Madara environ de Shoumen le cavalier de Madara environ de Shoumen le cavalier de Madara environ de ShoumenUne visite incontournable, c’est ce que disent les guides !, est à prévoir, qui fait partie de l’Histoire Bulgare. A quelques Kms de Shoumen, nous avons pu découvrir après une montée de quelques centaines de marches, le cavalier de Madara. C’est un bas-relief inscrit au patrimoine de l’UNESCO, représentant un cavalier combattant un lion, symbolisant les guerres contre Byzance. La force symbolique de cette sculpture est telle qu’on la retrouve sur le lev, la monnaie bulgare. Pas très impressionnant, assez érodé mais pas du tout protégé des intempéries, trop haut pour pouvoir distinguer les détails (écriture en grec ancien autour), nous ne comprenons pas très bien ce que nous faisons là. Nous finissons la visite des grottes (la petite, sans intérêt et la grande qui est plus un surplomb, avec une acoustique géniale, comme nous avons pu le constater en écoutant un joueur de cornemuse), puis une petite chapelle troglodyte avec toujours ses icônes. Mais nus ne montons pas tout en haut pour visiter la forteresse.
Bulgarie Shoumen Bulgarie Shoumen Bulgarie Shoumen mosquée Tomboul Bulgarie Shoumen mosquée Tomboul Bulgarie Shoumen mosquée Tomboul Bulgarie Shoumen mosquée Tomboul Bulgarie Shoumen mosquée Tomboul Bulgarie Shoumen mosquée TomboulNous continuons notre route en direction de Shoumen. Fondée au IIème millénaire elle a connu les Thraces, les Romains, les Byzantins et je dirais surtout les Soviétiques. A part la mosquée Tomboul du début du XVIIIè, la plus grande de Bulgarie, qui est malheureusement en travaux avec des échafaudages intérieurs comme extérieurs, le reste n’est que béton. Deux grosses verrues bétonnées en centre ville, une tour pour l’agrandissement de la poste, et une casemate, pour un centre commercial, datent de 1988, les communistes imposés encore des normes de mauvais goût. Depuis la municipalité essaie de les vendre mais personne n’en veut !
Shoumen  le Monument des Fondateurs Shoumen  le Monument des Fondateurs Shoumen  le Monument des Fondateurs Shoumen  le Monument des Fondateurs Shoumen  le Monument des Fondateurs Shoumen  le Monument des Fondateurs Shoumen  le Monument des Fondateurs Shoumen  le Monument des FondateursAutre atrocité visible à des kilomètres à la ronde car bâti sur une colline , le Monument des Fondateurs, bloc de plus de 1000 tonnes de béton soutenant un lion (symbole de la Bulgarie) et de plus de 30 m de hauteur, je pense. Il paraît que c’est un hommage au Khan Asparoukh, à cheval, et aux trois bâtisseurs du pays (Tervel, Kroum et Omourtag) très stylisés et impressionnants. En plus les arbres tout autour nous empêchent d’avoir une vue plongeante sur la ville ! Ne trouvant pas la route, nous avons suivi GoogleMap qui nous a fait passer par des sentiers détournés et nous sommes arrivés avec la voiture juste devant l’édifice, ce qui était, nous l’avons vu en ressortant, complètement interdit. Nous aurions dû rester sur le parking une centaine de mètres avant et faire le chemin bétonné lui aussi à pied sous le soleil ;o)
Veliko Tarnovo Veliko Tarnovo Veliko Tarnovo Veliko Tarnovo Monuments aux Assen Veliko Tarnovo Veliko TarnovoUn peu déçus de cette étape, nous décidons de continuer immédiatement notre route vers Veliko Tarnovo. Cette ville est accrochée sur les rives de Yantra qui découpe de ses méandres les contreforts des montagnes du Balkan, chaîne de montagnes traversant le pays de la Serbie à la Mer Noire. Le long de ses 7 méandres s’accrochent pêle-mêle des maisons les unes sur les autres suspendues dans le vide.
hôtel le Gurko Veliko Tarnovo Restaurant de l'hôtel le Gurko - Veliko Tarnovo Restaurant de l'hôtel le Gurko - Veliko Tarnovo Restaurant de l'hôtel le Gurko - Veliko Tarnovo Restaurant de l'hôtel le Gurko - Veliko Tarnovo Restaurant de l'hôtel le Gurko - Veliko Tarnovo Restaurant de l'hôtel le Gurko - Veliko TarnovoNotre hôtel le Gurko (Gurko Str 33 http://www.hotel-gurko.com/), est positionné dans la rue éponyme qui serpente dans la vieille ville surplombant la rivière, c’est charmant et reposant juste en dessous de la rue centrale. Seule verrue dans ce paysage un monstrueux hôtel soviétique d’un autre temps splendide bloc de béton descendant vers la rivière. Juste en face aussi le Monuments aux Assen avec sa grande épée et ses cavaliers. Nous dînerons au restaurant de l’hôtel sur une des trois tables sur le bord de la rue, voyant arriver l’orage, ses éclairs, sa fraîcheur agréable et enfin sa pluie ! Mais avant nous allons faire un tour de la ville afin de nous repérer pour demain matin, nous passons devant l’entrée de la forteresse du Tsarevets, la cathédrale de la Sainte Vierge puis remontons la rue Racovski en direction du Han de Hadji Nikoli, un ancien caravansérail, malheureusement tous fermés à cette heure.

Catégories : Bulgarie | Étiquettes : , , , , , , , , , , , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :