mercredi 29 juillet 2015 : 5ème jour

ZHERAVNA > VARNA – La perle de la mer noire
N’ayant pas pu visiter la petite église de notre village qui était fermée hier, nous décidons de le faire avant de partir et de repasser devant le restaurant d’hier soir afin de prendre en photo le plat consommé pour le montrer pour nos futures demandes. Puis nous faisons un détour par le village de Kotel sans y trouver de grand intérêt, nous préférons redescendre de notre montagne pour nous diriger vers Nesebar. Au fait les routes en Bulgarie sont très bonnes, bien refaites et même les autoroutes (non payante) dont nous prendrons une partie jusqu’à Bourgas, puis la route côtière bordée d’immeubles style Disney-land assez immondes.
La vieille ville de Nesebar, fondée par les Thraces à la fin du 2ème millénaire avant JC, située sur une presqu’île, est classée au patrimoine mondial pour son exceptionnel ensemble architectural de style byzantin, dont ses fameuses églises, ses maisons de l’époque Renaissance, ses petites ruelles pavées qui donnent à la cité un grand intérêt et une ambiance particulière. Petite, 850 par 350m, elle comporte pas moins de 40 églises dont beaucoup sont en ruines.

La « Nouvelle Metropole » ou Sveti Stefan (église St Etienne) La « Nouvelle Metropole » ou Sveti Stefan (église St Etienne)La « Nouvelle Metropole » ou Sveti Stefan (église St Etienne)La « Nouvelle Metropole » ou Sveti Stefan (église St Etienne)La « Nouvelle Metropole » ou Sveti Stefan (église St Etienne)

La « Nouvelle Metropole » ou Sveti Stefan (église St Etienne)La « Nouvelle Metropole » ou Sveti Stefan (église St Etienne)La « Nouvelle Metropole » ou Sveti Stefan (église St Etienne)La « Nouvelle Metropole » ou Sveti Stefan (église St Etienne) La « Nouvelle Metropole » ou Sveti Stefan (église St Etienne) Nous visiterons que la « Nouvelle Métropole » ou Sveti Stefan (église St Etienne) (5Lev l’entrée) très bien conservée avec ses murs extérieurs mêlant briques et pierres avec des incrustations de petites coupelles en céramique verte. Les fresques intérieures datant du XVI au XVIIIème siècle sont admirables ainsi qu’un très beau trône épiscopal.

 

 

La Vieille Métropole (Sainte Sophie) La Vieille Métropole (Sainte Sophie) La Vieille Métropole (Sainte Sophie)Nous passons dans les ruines de la Vieille Métropole (Sainte Sophie), la plus spacieuse de la cité. Les Bulgares sont très croyants, ils se signent devant les églises, le front, le ventre, comme nous mais après l’épaule droite puis la gauche à l’inverse de nous, ils prient devant les icônes (pas de statues) puis les touchent et les embrassent. Enfin, ils déposent très souvent des cierges dans des sortes de cheminées prévues avec une extraction à l’extérieur pour les fumées et la chaleur ! La classe ;o)

 Musée Archéologique de Nesebar  Musée Archéologique de Nesebar  Musée Archéologique de Nesebar  Musée Archéologique de Nesebar  Musée Archéologique de Nesebar  Musée Archéologique de Nesebar  Musée Archéologique de Nesebar  Musée Archéologique de Nesebar  Musée Archéologique de Nesebar  Musée Archéologique de Nesebar

Nous terminons par le Musée Archéologique rassemblant une partie des bijoux en or datés de plus de 5000 ans, des vases grecs, des amphores, des icônes…

 Fiat 509 la même que celle de Gaston Lagaffe de Franquin  Fiat 509 la même que celle de Gaston Lagaffe de FranquinDans un restaurant à côté est exposée une splendide Fiat 509 qui, même si elle est bleue et non jaune, ferra penser aux bédéphiles à celle de Gaston Lagaffe ! Nous repartons par la route direction nord vers Varna.

Hôtel le Modus Hotel Varna Hôtel le Modus Hotel Varna Hôtel le Modus Hotel Varna La plage de Varna Mer noire La plage de Varna Mer noireNotre hôtel le Modus Hotel (Stefan Stambolov 46) chambre 56. Les bulgares ont d’ailleurs une manière amusante de faire les lits avec deux demi-draps repliés… Juste en face du parc longeant la plage, nous avons juste à traverser le boulevard pour nous plonger dans la mer noire, chaude, qui est 5 fois moins salée que la Méditerranée car le Danube, le Dniepr, le Dniestr et le Don y charrient de grande quantité d’eau douce.
Nous dînons du Di Wine Restaurant & Wine cellar (2 Bratya Shkrorpil) qui est très bien noté sur TripAdvisor mais que nous trouvons non seulement bien surfait mais surtout très chère malgré le vin abordable, avec un service « caricatural » le serveur faisant par deux fois la même blague « Je ne sais pas ce qu’a cette bouteille mais elle est vide » oui nous avons quand même prix deux bouteilles de blanc bulgare. Les plats arrivent trop vites pour être préparés à la demande, le service du vin est trop excessif, et l’addition en conséquence plus de 160 Lev alors que les bouteilles étaient à 28 et 29 Lev.

Catégories : Bulgarie | Étiquettes : , , , , , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :