Lundi 27 juillet 2015 : 3ème jour

Lundi 27 Juillet – BANSKO > PLOVDIV – Une ville millénaire

20150727_bulgarie03 20150727_bulgarie02 20150727_bulgarie01Départ de notre station de ski vers 10h00 pour rejoindre directement Plovdiv. La première partie de la route est très belle, entre les montagnes suivant la rivière à droite et la voie de chemin de à gauche. En partant de Bansko d’ailleurs nous sommes arrêtés par un passage à niveau, avec le cheminot habitant dans la maison et tournant la manivelle pour descendre les barrières puis les remonter après le passage du train ! Employer une personne est moins onéreux qu’un système automatique ici.
Nous traversons de belles forêts sur une route refaite à neuf, nous verrons de nombreux ouvriers de le voirie. Beaucoup d’agriculture. Nous traversons sans nous arrêter la ville thermale et verdoyante de Velingrad, la plus réputée du pays pour ses infrastructures de balnéothérapie. La périphérie de Plovdiv n’est pas terrible, friche industrielle et zones commerciales… 20150727_bulgarie04Nous nous rendons directement à l’hôtel Belle Ville (www.bellevilleplovdiv.com/) situé dans une authentique maison construite au cours de la période de la renaissance puis transformée en hôtel. Elle a été possédée par Nedyalko Nemski, le premier directeur du musée archéologique de Plovdiv. Le bâtiment est un monument national de la culture, de ce fait il a été rénové entièrement selon le plan initial. La maison est intéressante et unique en raison de sa façade non-symétrique.
Située sur les rives de la Maritsa et sur sept collines, Plovdiv est le deuxième centre urbain par sa population, par sa superficie et par sa place en tant que centre culturel, historique et touristique.
20150727_bulgarie0620150727_bulgarie0720150727_bulgarie0820150727_bulgarie0920150727_bulgarie1020150727_bulgarie1120150727_bulgarie1220150727_bulgarie13
Le Vieux Plovdiv, appelé « réserve architecturale du 18ème et 19ème» suscite l’admiration de tous les visiteurs. Les vestiges de la civilisation Thrace s’y mêlent aux monuments romains, tandis que les vieilles mosquées turques ajoutent un parfum oriental à une cité où des civilisations successives et parfois antagonistes ont su conjuguer ce qu’elles avaient de meilleur pour donner à Plovdiv sa personnalité originale.
Mais c’est avant tout l’exceptionnel ensemble de maisons de l’époque de l’éveil national dans le « Trimontium » ou vieux Plovdiv qui donne à cette cité jeune et animée son charme unique.
Passez dans la rue piétonne centrale du prince Alexandre de Battenberg où vous pourrez admirer des façades néobaroques à fière allure avant de visiter l’église Sts. Constantin et Hélène avec ses icônes du maître Zahari Zograf, la mosquée Djoumaya, l’amphithéâtre romain et le vieux Plovdiv. La maison Lamartine témoigne de l’attachement français envers cette partie de l’Orient.
Nous sommes donc partis à pied sur des pavés a y laisser nos chevilles par 36° au soleil entre les vieilles pierres mais après nous être un peu reposés à la climatisation afin de préparer notre corps ;o)
20150727_bulgarie05 20150727_bulgarie26 20150727_bulgarie25 20150727_bulgarie24 20150727_bulgarie23 20150727_bulgarie22 20150727_bulgarie21 20150727_bulgarie20 20150727_bulgarie19 20150727_bulgarie18 20150727_bulgarie17 20150727_bulgarie16 20150727_bulgarie15 20150727_bulgarie14

C’est splendide. Nous passons devant des maisons très bien restaurées avec des façades peintes, la porte Hisar Kapia, le musée Ethnologique, fermé malheureusement le lundi, nous remontons vers les vestiges de l’ancienne forteresse Nebet Hill, redescendons par une vieille maison du pharmacien, avec son laboratoire, la pharmacie et son bureau pour recevoir les clients (ça a bien changé depuis), restons subjuguer devant la beauté de l’ancien théâtre romain superbement bien conservé. Et pour cause, il fut découvert suite à un glissement de terrain en 1970, caché sous terre depuis plus de 2000 ans, créé au IIeme siècle sous le règne de Trajan, reconstruit en 1980 il compte aujourd’hui 7000 places. Au retour nous entrons dans la cathédrale de l’Anassomption et passons devant la maison Lamartine. En effet ce dernier de retour de son voyage en orient, y séjourna 3 jours en juillet 1883 et relata son séjour dans son Voyage en Orient.

20150727_bulgarie28 20150727_bulgarie29 20150727_bulgarie30 20150727_bulgarie31 20150727_bulgarie32 20150727_bulgarie33 20150727_bulgarie34 20150727_bulgarie35 20150727_bulgarie36 20150727_bulgarie37 20150727_bulgarie38

C’est dans le jardin du restaurant Hebros (K Stoilov 51) que nous passerons notre dîner : soupe tomates concombres façon gaspacho, dorade grillée, salade de fruits pour Val et salade d’avocat, betterave et saucisses façon kebab et yaourt pour moi, arrosés d’un sauvignon blanc de 2014 Le voyage de chez Katarzyna et d’un rakia pour finir. Un peu chère 126 lev/65 euros) mais dans le joli jardin romantique. Et même que l’anti moustique était fourni sur demande.

Catégories : Bulgarie | Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :