Dimanche 26 juillet 2015 : 2ème jour

Dimanche 26 Juillet – SOFIA > RILA > BANSKO – Dans le Pirin

20150726_bulgarie0120150726_bulgarie0220150726_bulgarie03Nous profitons de la voiture pour visiter rapidement le centre culturel et jeter un oeil rapide dans la cathédrale Nevski, très belle mais méritant une bonne restauration de ses fresques, toutes photos de l’intérieur des églises étant interdites, nous ne partagerons que les extérieurs.
Puis direction sud, avec le gps, vers le monastère de Rila dans le somptueux parc national de Rila, symbole emblématique de l’orthodoxie bulgare protégé par l’UNESCO pour la qualité de ses iconostases, son architecture et son histoire.
20150726_bulgarie0420150726_bulgarie0820150726_bulgarie0720150726_bulgarie0920150726_bulgarie1020150726_bulgarie1220150726_bulgarie1320150726_bulgarie1420150726_bulgarie1520150726_bulgarie1620150726_bulgarie1720150726_bulgarie1920150726_bulgarie2020150726_bulgarie0620150726_bulgarie05
20150726_bulgarie1820150726_bulgarie11
Le monastère se situe sur la rive droite de la rivière Rilska dans le parc naturel national de Rila. C’est le lieu touristique le plus visité en Bulgarie, il est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. Il occupe une superficie de 8800 m² constitué de 4 sections correspondant aux 4 points cardinaux qui proposent 300 cellules de moines.
Le monastère a été fondé par St. Jean de Rila en 930, mais sa structure, telle que nous la connaissons date de 1335 sous la régence de Khrelio, dont la tour défensive intérieure porte toujours son nom.
St. Jean de Rila fût canonisé par l’église orthodoxe. Le monastère subit pillages et destructions sous le joug ottoman, mais pu bénéficier de la protection tant bien que mal des rois russes.
Il fût aussi le gardien de l’orthodoxie quand les églises catholiques et protestantes voulurent s’établir en terre bulgare au 19ème siècle.
Complètement refait à neuf à part une dernière partie des bâtiments d’enceinte en rayures rouges et blanches, sur 3 étages qui ne sont pas ouverts au public, la cour intérieure accueille la tour, de 26m, la chapelle, très belle avec des reliques de ST Jean de Rila dans un petit cercueil rouge, un superbe lustre avec douze icônes, le coeur du dernier souverains de Bulgarie et des peintures murales très belles. Malheureusement interdiction de photographier, ni d’ailleurs de porter jupes ou épaules nues pour les femmes. Nous visitons le petit musée de l’iconographie, avec les différents « responsables » des lieux depuis 1835 (3lev par personne), la musée (8lev pp) et monter au sommet de la tour (5 lev pp) pour très mal voir et les vestiges de l’ancienne chapelle en son sommet et la vue sur les autres bâtiments.

20150726_bulgarie21 20150726_bulgarie37 20150726_bulgarie36 20150726_bulgarie35 20150726_bulgarie34 20150726_bulgarie33 20150726_bulgarie32 20150726_bulgarie31 20150726_bulgarie30 20150726_bulgarie29 20150726_bulgarie28 20150726_bulgarie27 20150726_bulgarie26 20150726_bulgarie2520150726_bulgarie38

Après un rapide repas, re gps direction Bansko, station de ski et ses vieilles maisons. Nous visitons l’église Sainte Trinité datant de 1835 richement décorée (peintures, iconostase). L’art décoratif – peinture, sculpture sur bois, était si bien développée que la ville de Bansko s’institua au rang d’Ecole et donna la naissance d’un style propre durant la Renaissance bulgare. Nous continuons par la maison de Neofit Rilski qui est considéré comme le premier encyclopédiste et fondateur du système éducatif bulgare. AU 1er étage les espaces de vie et au rdc les atelier et la cachette secrète avec son système défensif. Nous finissons en déambulant dans les rues à la recherche d’un restaurant pour le soir, tout en regardant les vieilles maisons en bois. Il est une coutume singulière à savoir lorsqu’une personne décède il faut mettre en évidence sur la porte l’acte de décès, qu’il faut renouveler 10 jours après puis 40 puis 6 mois puis 1 an puis 4 et 10… Il y a donc des portes avec 4 ou 5 affichettes mortuaires.
20150726_bulgarie2420150726_bulgarie23 20150726_bulgarie22Notre hôtel est le Old House datant de 1980 dont le seul intérêt est d’être un peu à l’écart du centre touristique, mais proche quand même. Il ne faut pas prendre les chambres 1, la notre, ou 2 car trop proche de la table dans la cour autour de laquelle less gens se réunissent pour parler, dont la patronne d’ailleurs mais préférer celles du 1er étage.

20150726_bulgarie43 20150726_bulgarie42 20150726_bulgarie41 20150726_bulgarie40 20150726_bulgarie39
Ce soir le dîner, au Molerite, (41 Glazne Street) a été léger : Poêlée de tripes à la langue de boeuf et brochette de porc pour moi et aubergine en salade et omelette pour Val, le tout arrosé de vin blanc local du Silver Angel à base de Sauvignon blanc ! très bon repas !

Catégories : Bulgarie | Étiquettes : , , , , , , , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :