Lundi 13 janvier 2014 : 8 eme jour Bagan -Mandalay – Ava – Sagaing – Amarapura

20140113_149_blogDebout à 05h30 pdj 06h00 prise en charge par le chauffeur à l’hôtel 06h45 décollage 08h20
Comme j’ai un peu de temps, je ne vous ai pas parlé des pourboires, question récurrente du voyageur ne voulant pas passer pour un pingre ou sans éducation. Alors dans les restaurants le pourboire est déjà inclus (entre 5 et 10% ça dépend du standing) et les taxes gouvernementales sont du même registre. Donc pas de supplément. Pour un chauffeur c’est 2$ (2000 kyats) par jour et par personne ainsi que pour le guide, nous verrons combien nous lui donnerons à la fin du séjour.
Décollage 08h30, à bord d’un Atr42 de la compagnie Air Bagan. Nous survolons des champs et des champs et une pagode et des champs et un temple et des champs et le fleuve avec les champs descendant sur les berges. Il faut être d’un pays développé pour créer des promenades sur les terres les plus fertiles car largement engraissées par les crues puis payer des engrais pour les champs !
45 minutes plus tard nous sommes dans l’aéroport international de Mandalay. La route est bordée de manguiers et de rizières irriguées par un des affluents de Ayeyarwaddy et des bananiers.
Nous prenons le bac, propulsé par un moteur de voiture et une hélice long tail, qui nous amène 3 minutes après sur l’autre rive. Sur le bateau en plus du captain au moteur, un aide pour l’aider à la manœuvre et aussi un autre p’tit gars qui pompe toute la journée pour évacuer l’eau des cales ;0) Sur le retour nous avons vu un groupe d’allemands arriver avec les gilets de sauvetage ;0)

20140113-221518.jpg20140114-074402.jpg20140114-074416.jpgA la descente, une calèche locale nous attendait pour aller visiter les monastères en teck et brique se trouvant dans l’ancienne capitale royale  » Innwa  » ( Ava ).

20140114-074557.jpg20140114-074741.jpgNous commençons par la visite du seul fabriquant les bols à offrandes pour les moines, le patron habite sur le site dans une superbe maison avec de la laque ouvragées sur les portes, au plafond… Prouvant bien qu’il a réussit. La base est une plaque de métal ronde qu’un chaudronnier va courber et arrondir en tapant dessus avec son marteau, nous entendons d’ailleurs des coups de marteaux alentour. Puis la cabosse est enduite d’un mélange de laque et de la cendre, puis séchée, puis poncée et enfin laquée. Le couvercle est en bambou de la même fabrication que les bols d’hier. Il en exporte dans le pays entier et même à l’étranger ! D’ailleurs un petit exemplaire va arriver sur Lyon par transport Vava :0)

20140114-074907.jpg20140114-074916.jpg

20140114-074927.jpg20140114-084453.jpg

20140114-084511.jpg20140114-084520.jpg
Retour dans la calèche, dans laquelle je ne peux pas me tenir assis droit car sinon j’ai la tête dans la bâche, pour nous rendre sur le site du monastère Bagara tout en bois de teck. Les chemins empruntés traversent les champs de bananiers, des rizières et des plantations de cacahouètes, mais aussi de nénuphars que les birmans mangent en soupe, absolument splendides.

20140114-083111.jpg20140114-083103.jpg20140114-083053.jpgDatant de 1834, reposant sur 267 piliers dont le plus grand mesure 18 m de hauteur et une soixantaine de cm de diamètre, dont en peu encore maintenant humer le parfum. Il n’y a plus qu’un moine en résidence qui occupe le poste de professeur pour les jeunes du coin ou les moines, il y a d’ailleurs une salle de cours avec tables, bancs et autres cartes…
20140114-083251.jpg20140114-083258.jpg20140114-083306.jpg20140114-083313.jpg20140114-083321.jpgRe calèche pour nous retrouver devant le monastère Mahar Aung Mye Bon San, en brique et teck, qui a subit quelques dommage à cause du tremblement de terre de novembre 2012. Re calèche pour le retour au ferry en passant par une tour de guet construite par les anglais mais qui risque de s’écrouler et sur laquelle on ne peut plus monter.

20140114-083423.jpg20140114-083432.jpg20140114-083439.jpg20140114-083450.jpgDéjeuner chez Sagain Hill des nouilles sautées au porc pour moi et poulet noix de cajous pour Vava.

20140114-083543.jpgPuis continuer de monter sur la colline de Sagaing pour voir la galerie aux 45 bouddhas.

20140114-083712.jpg20140114-083720.jpgEt nous continuons en direction du sommet, plus prêt de toi mon Bouddha, pour aller visiter Sun U Ponnya Shin avec une belle vue sur la ville. La pagode est du style de celle de Rangon, 4 bouddhas dont un a 6 doigts à la main gauche, il est vénéré pour l’argent. De chaque côté du premier bouddha, il y a un bronze représentant ses deux vies précédentes à savoir la grenouille et le lapin.

20140114-083841.jpg20140114-083850.jpg20140114-083855.jpg20140114-083902.jpg

20140114-083908.jpgNous redescendons la colline direction Amarapura pour un arrêt chez Thein Nyo Silk, tisseur de son métier et surtout dans la fabrication des sarongs et longwi (traditionnel pour les hommes et femmes). Nous sommes impressionnés par la dextérité des jeunes filles travaillant sur les métiers à tisser, mélangeant leur fils en fonction d’indications stipulées sur le papier devant elles. Il faut regarder avec un miroir pour voir le côté positif.

20140114-084019.jpg20140114-084025.jpg20140114-192445.jpg20140114-192457.jpg20140114-192509.jpg20140114-192514.jpg

20140114-192750.jpgLes birmans capturent des oiseaux pour les relâcher après en faisant un vœux. En passant devant une grosse chouette nous n’avons pas pu résister à la relâcher en l’achetant 8500 kyats. Malheureusement pour une en liberté peut être reprise après, dix autres plus petites étaient encore dans les cages !
20140114-215123.jpg20140115-174948.jpgEnfin, pour finir cette journée nous descendons vers le Pon U Bein, créer en en teck en 1849 pour relier la ville à la campagne au dessus du lac. Il fait 1200 m de long et sert de ballade à un grand nombre de personnes y compris les moines.
20140114-193537.jpg20140115-175017.jpg20140115-175032.jpg20140115-175041.jpg20140115-175124.jpg20140115-175149.jpg20140115-175213.jpg20140115-175237.jpg20140115-175203.jpg20140115-175225.jpgAprès le coucher du soleil, nous nous dirigeons vers notre hôtel, le Shwe Inn GYIN, au travers un trafic qui me fait encore louer les services d’un chauffeur, tant la circulation est importante avec un nombre de vélomoteurs très important. J’ai d’ailleurs établi le record à 6 personnes sur une moto.

20140114-193001.jpgNous prenons la chambre, avec deux lits, sans beaucoup d’éclairage et avec une Sdb dans laquelle on ne peut même pas poser sa trousse de toilette. C’est pourtant un hôtel moderne avec le restaurant au 9 eme et dernier étage, nous sommes au 8eme. A propos de restaurant, fatigués comme nous sommes nous y avons dîner et bien nous ne reproduirons pas l’expérience. Mon poisson à la sauce tomate, entendez le curry rouge de poisson, le riz de Vava trop cuit, bref pas top du tout. Nous sommes au lit à 22h00 et le temps de mettre le blog à jour et dodo les amis, nous sommes explosés aujourd’hui.

Catégories : Birmanie | Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :