Pologne avril 2013

Jeudi 18 avril 2013 :
Départ de Lyon par Easyjet à 19h50 direction Berlin. Arrivée à 21h30 pour récupérer la voiture de location chez Dollar via Autoescape. Nous avons une superbe wolksvagen Passat dont il faut en rentrant dedans commencer à comprendre comment elle fonctionne !

Nous dormons à l’hôtel Meininger (Schönhauser Allee 19, Berlin) juste à côté de l’aéroport pour une nuit courte avec Louis en face de nous sur le bas d’un lit superposé.

Vendredi 19 avril 2013
Départ de l’hôtel à 09h30 car nous avons beaucoup de route. Le Gps nous indique arrivée vers 16h30 et nous devons nous arrêter pour déjeuner.
Jusqu’à la frontière que nous franchissons vers 11h00 c’est que de l’autoroute, très bonne vitesse entre 100 et 140km. Nous traversons beaucoup de forêt avec des pins avec un tronc très rouge, très haut avec un bouquet de branches en haut. Ce qui nous impressionne beaucoup c’est le grand nombre d’éoliennes sur le parcourt. Juste au poste de frontière était arrêté un convoi avec des pales sur
des camions… Elles sont énormes.

A peine la frontière passée, nous sommes accueillis par quelques demoiselles très légèrement vêtues sur le bord de la route : Ils savent recevoir ces polonais !
Déjeuner dans un restau sur le bord de la route, il y en a beaucoup. Goulasch avec patates, Coca (ils ont de très petites bouteilles en verre de 20 cl) dessert café et nous voici repartis. La route est bien moins bonne en Pologne, plus d’autoroute, mais bien meilleur que ce que l’on nous avait dit. Vitesse limité à 100 km mais avec énormément de radars fixes dans les villages avec une limitation à 50 km/h.
Arrivée à Sopot à 16h45 directement pour voir Mathilde dans sa chambre universitaire, rustique, simple, dans laquelle Louis va dormir pour les 3 premières nuits en Pologne.
Nous les laissons s’installer et nous partons de notre coté prendre possession de notre belle chambre (Hôtel Villa Sedan – Generała Kazimierza Pułaskiego 18-20 – 81-762 Sopot, Pologne) dans le centre de Sopot. La chambre n’est pas très grande mais confortable, avec douche mais un peu bruyante vis à vis des voisins. Par contre, le bâtiment nous fait penser à ces belles maisons des années 30 dans lesquelles de très belles réceptions ont du être tenues.
Nous récupérons Louis et Mathilde pour partir à la découverte du centre de Sopot : C’est avec amusement et fierté que nous nous laissons guider par notre fille, elle est bien prête à quitter le nid familial ;o)

Elle nous fait commencer par le bord de mer et le fameux Molo qui se termine par un port de plaisance, presque vide actuellement mais qui doit bien se remplir à la belle période. La mer est grise, soleil mais pas grande chaleur, des cygnes flottent, une petite brise, on se dirait presque sur les planches de Deauville.
Le centre n’est pas très grand et nous en faisons vite le tour. Quelques beaux bâtiments sur la plage.
Nous la longeons, longtemps pour une marche de mise en bouche, et nous arrivons à un restaurant de poissons sur la plage Bar Przystan (Aleja Wojska Polskiego 11, Sopot). C’est un restaurant de poissons dans lequel il faut se lever pour commander les plats au comptoir. En échange ils nous laisse un buzzer qui s’alliume quand les plats sont prêts et nous devons aller les chercher. Bières, vin blanc et bouteille d’eau pris au bar… Miam ! Il est un peu compliqué de choisir un plat avec les menu en polonais ou anglais quand il s’agit de poissons mais avec le traducteur de Mathilde c’est plus aisé.
Nous laissons les jeunes dans le centre ville pour qu’ils retrouvent les amis de Mathilde et … nous allons nous coucher ! Il y a encore quelques années c’était le contraire … Mais nous nous rattraperons demain.

Samedi 20 avril 2013 :
Debout tôt, petit déjeuner à l’hôtel bien complet avec juste pour gouter quelques morceaux de poissons (maquereau, hareng et un autre avec de la sauce tomate que je reconnais pas) puis direction Gdansk en récupérant au passage Matlou !
La ville a été détruite à près de 90% puis reconstruite à l’identique pour la plus part.
Nous garons la voiture près de la gare centrale et nous voici partis pour découvrir cette belle ville, en commençant par la vieille ville qui à l’air d’être la nouvelle !

Nous commençons par voir le Grand Moulin (Weilkie Mlyny) : Après 600 ans de carrière, complètement détruit, seule sa toiture magnifique est reconstruite. L’intérieur et un horrible centre commercial, dont le 3ème et dernier étage est complètement vide, crise oblige.
En face, l’église Sainte Catherine : elle a brulé plusieurs fois dont la dernière en 2006, pas complètement ré-ouverte.

Il faut toujours avoir le nez en l’air, l’architecture en brique rouge, les façade peinte de différentes couleurs contrastent avec le ciel bleu sur les photos, les échoppes des vendeurs d’ambre (65% de la production mondiale), tout est à voir, regarder, s’imprégner…
Nous continuons par une deuxième église gothique (Saint Nicolas) avec de très grands vitraux et à l’intérieur chargé qui contraste par rapport à la simplicité des autres.

Puis la superbe façade du Grand Arsenal (Wielka zbrojownia) avec son architecture flamande.

Puis la rue Mariacka avec tous ses perrons et avant-seuils sur lesquels ont peut admirer les gargouilles toutes en longueur pour faire écouler l’eau dans la rue. Il reste encore beaucoup de grilles ornées, ancienne publicité, qui n’ont plus de signification aujourd’hui car les magasins ne vendent que de l’ambre ici.

Nous continuons par l’église Notre-Dame (Bazylika Mariacka ou NMP) : la plus grande de Pologne, 100 m de long, 60 de large, 27 de haut, 5000 m2 au sol, 30 chapelles, 37 fenêtres dont une de 27 m, 7 portes d’entrée, 1 ha de toit avec une capacité de 25000 personnes. Sa construction demanda 159 ans de 1343 à 1502 et bâtie sur des pilotis de chêne.
Nous nous arrêtons devant l’immense horloge astronomique : 14 m de hauteur, indique en plus due l’heure, mois, année, les phases de la lune, la position du Soleil et de la lune par rapport au calendrier des Saints et du Zodiaque. Hans Duringer l’a réalisée en 3 parties : l’horloge de 2,70 , au dessus un planétarium et en haut un théâtre de personnages bibliques.
Nous finissons la visite par la Tour, en grippant plus de 400 marches montée nous permettant de visualiser le dessus des voutes, les cloches, la charpente du toit et enfin une vue panoramique sur la ville. La descente se fait par un colimaçon tournant à gauche qui nous laisse étourdis en arrivant en bas.

En sortant, un jeune homme nous propose le « See solidarnosc tour » dans une sorte de petite voiture style papamobile ! Ce tour nous permet de voir les différentes places intéressantes avec quelques explications que nous n’aurions pu avoir en français ;o). Il nous laisse à coté du musée de la marine.

Nous en profitons pour déjeuner dans un restaurant (une rue derrière le musée Tokarska?) qui est assez extraordinaire de part sa décoration artistique, par ses statuettes de chats et par ses serveuses. Nous déjeunons de raviolis polonais et de poisson grillé arrosés de bière locale. très bien et raisonnable sur le prix (127 sl) . Requinqués (et réchauffés aussi) nous repartons pour la visite du musée de la marine (Muzeum morskie).

Très décevant. La structure elle-même en allu, verre et brique est remarquable, sur 3 étages mais c’est seulement des bateaux du monde qui sont exposés, certe intéressant, mais avec les chantiers navals juste en face, les syndicat, … nous sommes très déçus. D’autant plus que la guichetière nous a vendu des billets famille (plus chers) avec une animation à 15h00 qui s’avère être pour les enfants, nous avec nos deux grandes perches de 1,75 et 1,85 m ;o) Mathilde râlant, nous obtenons des billets gratuits pour visiter la Grue (Zuraw Gdanski) juste à côté. C’est LE bâtiment à visiter, autant par son architecture tout en bois, que par la mise en scène des pièces, que par son mode de traction : l’homme ! On peut d’ailleurs admirer le mécanisme , impressionnant de gigantisme. C’est la plus grande grue d’Europe au moyen âge.

Nous repartons flâner dans les rues en passant par la rue principale où nous rentrons dans une fabrique de bonbons dans laquelle nous voyons sous nos yeux émerveillés se fabriquer les cousins de nos bonbons que nous achetons ;o) puis un magasin d’ambre pour quelques emplettes. Nous finissons par le Fajne Baby (cupcake bar) pour nous remettre de tous nos efforts.

Nous décidons de visiter Gdynia à quelques kilomètres à l’ouest de Sopot. pour dîner à Gdynia, nouvelle ville construite après la perte de Gdansk à la fin de la première guerre mondiale. Annexée en 1939 par les allemands se fut une base importante de la Kriegsmarine. Pas grand chose à dire à part un grand immeuble très moche et de superbes vieux voiliers dans le port (dont un servant de restaurant le Dragon et l’autre certainement un bateau école le Dar Pomorza très beau 4 mats) qui côtoient des anciens bateaux de guerre.
Nous dinons au restaurant Polski Smak (10 Lutego 6) avec ses plats typiques (boulettes de viande, raviolis et poisson).
Nous finissons la soirée à Sopot nous au pub et les enfants en boite de nuit. La soirée sera plus longue pour eux, ce que nous apprendrons le lendemain ;o)

Dimanche 21 avril 2013 :
Les enfants ayant décidés de se reposer de leur soirée, nous partons tout les deux en direction de Malbork à une soixantaine de km et son superbe château médiéval des chevaliers Teutoniques.
C’est l’ordre des « chevaliers de l’hôpital de Sainte Marie des Allemands » qui nait en Palestine en 1191 sur le modèle des templiers.
En 1229 répondant à l’appel de Conrad de Mazovie ils récupèrent la ville de Chelmno, tuent tous les prussiens d’origines baltes puis s’installent en 1309 à Malbork pour y entamer la construction de leur gigantesque château-monastère. Ils ne le quitteront que vers 1450 pour s’installer à Kaliningrad.
Il reste aux mains des rois polonais jusqu’en 1772 date du partage de la Pologne. Il retourne alors chez les prussiens qui revendiquent l’héritage teutonique.
Le château sera en grande partie détruit par les Russes puis reconstruit.

L’ordre des chevaliers existe toujours et est basé à Vienne. Il se consacre à des œuvres caritatives.
Nous restons trois heures à visiter poussant toutes les portes que nous pouvons, allant de partout (sauf en haut de la tour)… Il est splendide, magnifique et immense ! A visiter impérativement !

Nous repartons récupérer les enfants à Gdansk pour aller visiter Wasterplate, endroit où débuta la seconde guerre mondiale sur une presqu’île située au nord-est de Gdansk protégeant son port.
Promenade thématique jusqu’au totem de 240 blocs de granit à la mémoire des 200 polonais héroïques qui résistèrent à l’assaut de l’aviation, de l’artillerie et des troupes au sol (4000 hommes) la première semaine du conflit les 01 septembre 1939. Vue imprenable sur les chantiers navals avec ses grues figées.
Nous décidons de retourner dîner au Bar Przystan du premier soir ou nous nous mettons une ventrée de poisson.

Lundi 22 avril 2013 :
Gdansk / Lotz / Cracovie : 630km 7h51 de trajet avec un stop au milieu à Lotz. Heureusement au départ nous avons une autoroute (payante) toute neuve, qui est suivie des routes polonaises avec des travaux en plus, qui peut nous laisser présager la difficultés des voyages avant.

Arrivée à Lotz à 13h45 déjeuner chez Cykada (cafecykada.pl)
Pierogi raviolis fourrés avec de épinards (szpinakowym) fromage (gorgonzola) ou viande (skwarkami) pour 6 pièces a 12zl ou bien la kotlet schabowy (porc très plat, pané puis frit) et en dessert une sorte flan aux framboises (malinowa rozkosz) très bon !

Balade jusqu’à la Fabrique (ancienne fabrique de textile fer de lance de l’industrie de Lotz) reconvertie en un immense complexe culturo-loisiro-commercial avec un certain bonheur.

Nous repassons par la rue principale avec ses immeubles pas tous rénovés (dont certain en ruine) nous font penser à une période plus glorieuse de cette ville.
Nous repartons vers 17h00 direction Cracovie. en espérant l’autoroute qui n’arrivera que dans les 50 derniers km…
Arrivée à l’hôtel Ibis (à côté de la gare) nous déposons les affaires et nous repartons pour diner et pour notre première visite de Cracovie.
Arrivée sur la grand place, nous sommes scotchés mais nous devons trouver un restaurant (ils ferment tous à 21h00) et nous devons nous rabattre sur la Pizzeria (cyklop pizza). Nous reviendrons sur les restaurants cracoviens. Retour à l’hôtel et dodo

Mardi 23 avril 2013 :
Départ 09h30 pour la visite de cette ville fabuleuse juste entre aperçue hier soir.

Nous entrons dans la vieille ville en passant comme il se doit par la Barbacane qui était reliée à la porte St Florain que nous traversons pour emprunter la rue Florianska nous amenant directement à la place du Marché (plac Mariacki).
Nous commençons par l’église Sainte Marie mais la messe ne nous permet pas de la visiter, quoiqu’il en soit le peu que nous voyons nous donne envie de revenir. A heure ronde, ce n’est pas les cloches qui sonnent mais un air de trompette ! Nous passons au travers de la Halle aux draps, vaste couloir rempli de marchands de souvenirs. Nous finissons au pieds du Beffroi de l’hôtel de ville dont nous gravissons les 120 marches.
Nous cherchons le Musée des Princes Czartorski et La Dame à l’Hermine, chef d’œuvre

de Léonard de Vinci, mais le musée est en rénovation et le tableau a été transféré sur la Colline de Wawel vers laquelle nous nous dirigeons. En chemin, nous voulons visiter le Collège Maius, mais soit nous attendons 1 heure pour une visite guidée, soit nous revenons après 15h00 (dans les faits nous ne retournerons jamais visiter ce collège… dommage).

Coline Wawel (wzgorze wawelskie) , au sud de la vieille ville, sur une colline comme son nom l’indique regroupant tous un tas de lieux à visiter. Nous en choisissons 3. En premier nous allons enfin contempler le tableau de Léonard, dans une salle du château au premier étage, tout seul éclairé dans le noir, … Puis nous revenons vers le State Department nous permettant d’avoir une vision de l’intérieur de ce magnifique château.
Nous continuons avec la Cathédrale (Katedra Wawelska) , gothique datant de 1364, avec des relique dans un cercueil en argent de Stanislas (patron de la Pologne), et beaucoup d’autres souverains ou poêtes. Une petite montée dans la tour entre les poutres, tenons et autres mortaises, cloches, … Pas de vue panoramique en haut exceptionnelle mais le chemin montée et descente valent vraiment le coup pour passer entre les entrelacs de la charpente. Nous finissons par les appartements royaux en visite guidée qui nous fait parcourir les âges du début en passant par les améliorations successives et la reconstruction d’une nouvelle aile suite à un incendie. Sur la droite de la descente, des plaques reprennent les noms de tous les donateurs qui ont permis la reconstruction.

Nous déjeunons dans une sorte de cantine rescapée du temps soviétique (bar Mleczny « Pod Temida » (rue Ulica Grodzka) et pour une trentaine de zl nous avons deux grosses assiettes de raviolis et un goulash avec des salades, boissons (eau et coca) et un dessert. Nous ressortons repus, la digestion va durer toute le restant de la journée.

Nous décidons de prendre un taxi (25 zl) pour les Usines d’émail d’Oscar Schindler : Une très belle scénographie nous permet de parcourir la vie à Cracovie de 1929 à 1945 années sympathiques à dramatiques… Finissant sur une note optimiste la fin de la 2ème guerre mondiale mais le début de la guerre froide et de l’aire soviétique !
Retour à l’hôtel en taxi (20zl).
Nous repartons diner en ville chez Balaton / Biterem (rue Grodzka) restaurant typique avec des parts énormes. Petit digestif au Bull Pub derrière l’église Sainte Marie.
Mathilde arrive à la gare à 23h24, les trains sont encore avec des compartiments et un vrai wagon restaurant. Elle est heureuse d’arriver après 10h00 de voyage.

Mercredi 24 avril 2013
Nous partons à 09h00 direction Auschwitz Birkenau

Déjeuner sandwich entre les deux camps. Le devoir de mémoire, l’horreur, inimaginable, incroyable et pourtant vrai… la mine de nos enfants dans le bus de retour témoignent à elles seules des sentiments restants après cette journée !

Visite de la cathédrale Sainte Marie, diner Restauracja Gosciniec Florianski et enfin ballade sur la place.

Jeudi 25 avril 2013 :
Nous partons vers 09h45 car nous voulons passer par une ancienne ville minière qui devait servir de modèle pour les soviets mais nous ne l’avons pas trouvée ;0) nous nous dirigeons donc directement sur Wieliczka pour visiter les mines de sel (kopalnia.pl) classées par l’Unesco !

Le gisement de sel gemme de Wieliczka-Bochnia est exploité depuis le XIIIe siècle. Il s’étage sur neuf niveaux et comprend 300 km de galeries, où sont sculptés dans le sel des autels, des statues et autres œuvres d’art, étapes d’un pèlerinage passionnant dans le passé d’une grande entreprise industrielle.

Nous déjeunons de quelques raviolis au snack du coin puis nous partons direction Wroclaw
Dodo Pure hôtel (Pawla Wlodkowica) très design et épuré, tout est sur informatique aussi bien le téléphone que le code wifi ou le temps de demain et même le check-out ! Les toilettes et la douche sont dans une cage en verre, nous pouvons donc pousser la crotte au mieux de la chambre mais attention sans les odeurs ;0) A l’utilisation cette chambre n’est pas du tout pratique (entrées sorties devant la sbd/wc, le pipi en pleine nuit allume toutes les lumières,… ) et pour finir l’ordinateur de la chambre nous dit que nous devons faire le check-out à 09h30 et que nous avons que 5 minutes pour sortir car les fonctions vont s’arrêter ! Super !

Nous partons après découvrir cette belle vieille ville. La place toujours d’inspiration très flamande, belles façades colorées et chapeautées, belles églises, belles terrasses et surtout plein de monde dehors. Nous trouvons, sur tripaviasor, Kurna Chata (Odrzańska 17, Wrocław) après avoir bu un coup sur les berges de l’Odra.

Nous finissons notre séjour polonais par un repas typique : Goulash (trop épicé) pour Mathilde, Saumon sur lit d’épinards pour Vava, Louis et moi goutons enfin les ribs avec patates. Très copieux le tout arrosé de deux bouteilles de vin blanc de Bulgarie ! En sortant nous ressentons l’ambiance très festive qui règne dans la ville. Plein de terrasse, plein de monde dessus, nous en profitons pour boire une dernière (?) Vodka en laissant Louis et Mathilde profiter de leur coté. Nous repartons direction l’hôtel mais un pub juste en face nous fait de l’œil en passant à coté de lui et nous ne pouvons pas lui résister.

Vendredi 26 avril 2013 :

Nous partons de l’hôtel vers 10h00 direction Berlin (300km et 3h30 de route). Nous déjeunons sur les berges juste à côté du mur avec l’east side galery sur une terrasse au soleil ! Puis nous partons en voiture amener Mathilde à son auberge de jeunesse. Une chambre avec 8 autres compagnons, toilettes et douches communes ainsi que la cuisine mais pour seulement 10 euros par nuit avec les draps (1 euro de plus pour la serviette). Nous sommes heureux que Solveig la retrouve ce soir et qu’une autre fille dorme aussi dans la chambre.
Détour en voiture par la porte de Brandebourg, Check Point Charly, le musée du mur et celui de la terreur et il est temps de laisser à regret notre fille à son auberge et de repartir vers l’aéroport pour prendre notre vol Easyjet de retour (décollage à 21h35)

Catégories : Pologne | Étiquettes : , , , , , , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :